Epic45

Against the Pull of Autumn

(Where Are My Records / Import)

 date de sortie

27/07/2004

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 écouter

2 MP3 (complets)

 tags

Epic45 / My Autumn Empire / Post-Rock / The Toy Library / Where Are My Records

 liens

Epic45
Where Are My Records
The Toy Library
My Autumn Empire

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Deux ans après Reckless Engineers (leur premier véritable album, après un album MP3) et alors qu’ils avaient déjà, en cette année 2004, sorti, sur Make Mine Music (dont ils partagent la direction), un deuxième long-format (Slides, limité à 100 exemplaires), le quatuor Epic45 nous livre son quatrième album, paraissant, à l’instar du deuxième, sur le label canadien Where Are My Records (éditeur de Below the Sea, Barzin ou Bathyscaphe, entre autres).

Alors que leur deuxième effort mettait en avant une musique languide, à mi-chemin entre lo-fi et pop éthérée, ce troisième véritable album opte pour un math-rock apaisé aux guitares scintillantes, à la batterie tantôt précise, tantôt discrète et aux mélodies accrocheuses. Imparable, le premier titre (I’m Getting too Young for This) nous plonge d’emblée dans cette musique, certes très référencée (on pense à certains groupes Temporary Residence ou même Noise Factory), mais à laquelle les Anglais apportent leur touche personnelle via l’adjonction du chant de Ben Holton qui, sans jamais empiéter sur la partie instrumentale et en intervenant avec parcimonie, se comporte comme un élément de plus dans l’architecture musicale ainsi érigée. Plus loin, ce sont des rythmiques programmées qui font leur apparition (Programmes for Schools) avant qu’invitant certains de leurs amis à participer à un ou plusieurs titres de l’album, Epic45 voit sa musique s’enrichir des percussions de Pascal Asselin (Below the Sea, Glider) ou de la clarinette d’Anthony Harding (July Skies, Avrocar) tandis que les six-cordes continuent de carillonner pour notre plus grand bonheur.
Ne se limitant pas à ce chemin balisé du math-rock, les Britanniques s’aventurent parfois sur des terres plus proches de la musique contemporaine, voire d’un certain néo-classique, comme dans le morceau-titre, long de douze minutes dont les quatre premières font place à un seul piano avant que batterie et guitares ne reviennent progressivement pour aboutir à un final à la sublime évanescence. À d’autres moments, la formation anglaise se rapproche nettement de la lo-fi affectionnée par la scène de Leeds (These Dead Years) ou alors se délecte d’un post-rock voluptueux (Sculpted by Winter), de toute évidence inspiré par les ambiances expressives de la campagne reproduite sur la pochette.

Against the Pull of Autumn s’avère donc être un bel album, sachant joliment osciller entre plusieurs genres, long en bouche et confirmant tout le bien que l’on pensait d’Epic45. Reste, à présent, à se procurer un des rares exemplaires de Slides pour compléter la discographie de cette séduisante formation.

François Bousquet
le 24/11/2004

À lire également

16/03/2007
Meeting People Is Easy
(Librairie-Galerie "En)
Epic45
England Fallen Over (EP)
(Make Mine Music)
Epic45
May Your Heart Be The Map
(Make Mine Music)
30/10/2009
Epic45 / À Moi
(Instants Chavirés)