John Hudak

Room with Sky

(Spekk / Mochi Mochi)

 date de sortie

08/11/2004

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

Room with Sky (extrait MP3)

 tags

Ambient / John Hudak / Spekk

 liens

John Hudak
Spekk

 autres disques récents
Rasalasad vs Amantra
Thisturbia
(Thisco)
Mackaper
Minnen Av Framtiden
(Flora & Fauna)
Goldmund
Occasus
(Western Vinyl)

Cet album de John Hudak est une oeuvre à part. Troisième sortie du label japonais Spekk, créé par Nao Sugimoto, déjà fondateur du célèbre label Plop, Room with Sky est dans la lignée des précédentes sorties du label, sorte de pendant japonais à un label comme 12k ou sa division plus expérimentale Line. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les deux premières sorties de Spekk nous permettaient de retrouver Taylor Deupree et Richard Chartier.

On ne connaissait pas John Hudak avant cet album, mais un travail commun avec Jason Khan nous permet d’avoir une petite idée sur la démarche artistique de cet Américain. Room with Sky est donc une oeuvre à part dans la façon dont elle a été composée. Cet album déjà publié sous forme de CDR limité à 50 exemplaires contient juste une pièce d’une heure. Jusque là rien de très extraordinaire. La surprise vient lorsque l’on apprend comment cette oeuvre a été composée : John Hudak est chez lui, dans sa chambre ensoleillée, et parle, se lance dans un flux continu de mots, tout ce qui lui vient à l’esprit est enregistré tel quel. Pourtant sur ce disque l’auditeur n’entend pas le moindre mot : l’enregistrement a été traité à plusieurs reprises afin de déformer, détruire, transformer la matière sonore, afin de faire en sorte que ce qui transparaissait dans les mots s’exprime maintenant de manière musicale.
Le résultat est assez étonnant : à la place des mots, ce sont de délicates notes de piano que l’on a l’impression d’entendre, des petits tintements formant une composition fragile, abstraite, et qui pourrait tourner en boucle, une musique environnementale qui nous donne l’impression de voir les rayons du soleil entrer dans la chambre de l’artiste et subir des effets de diffractions et reflexions à la rencontre d’un verre posé sur une table, ou d’un miroir accroché au mur.

Pour amateurs de musiques ambient, minimalistes ou répétitives, de solos de piano ou de Brian Eno, cet album est véritablement indispensable.

Fabrice ALLARD
le 27/12/2004

À lire également

Opitope
Physis
(Spekk)
John Hudak / Jason Kahn / Bruce Tovsky
For the Time Being
(Cut)
Opitope
Hau
(Spekk)