Taylor Deupree & Kenneth Kirschner

Post_Piano 2

(12k / Metamkine)

 date de sortie

00/05/2005

 genre

Electronique

 style

Néo-Classique

 appréciation

 écouter

1 MP3 (complet)

 tags

12k / Kenneth Kirschner / Néo-Classique / Taylor Deupree

 liens

Kenneth Kirschner
12k

 autres disques récents
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)
Maps And Diagrams
Azurescens
(Handstitched* Recordings)

En 2003 sortait, sur Sub Rosa, Post_Piano, collaboration entre Taylor Deupree et Kenneth Kirschner. Deux ans après, c’est logiquement sur le label du premier nommé que paraît le second volume de cette série, fondée sur la rencontre entre minimalisme électronique et piano.

Et, de fait, quand les deux sont conjugués, le disque est plutôt convaincant. Ainsi, quand une texture inquiétante accompagnée de quelques petites touches mélodiques se voit rejoindre par des notes de piano, l’union se fait probante, chacun venant enrichir l’autre : la texture constitue un tapis sonore sur lequel le piano se détache et permet à la nappe de ne pas sombrer dans une certaine uniformité. A fortiori, quand, dans 01.09.2005 ou 09.15.2004, la texture se fait plus dense (via des grésillements plus rapprochés), les éléments micro-électroniques plus présents (petits cliquetis, tapotements et même une légère rythmique) et les notes de piano plus fréquentes, l’ensemble se rapproche d’une forme d’ambient réellement concluante.

En revanche, quand, dans 11.11.2003, le duo n’opte que pour des notes de piano éparses, avec une nappe d’arrière-plan réduite à la portion congrue (un souffle difficilement perceptible), on a la douloureuse impression d’entendre un énième disque de néo-classique, même si on ne saurait taxer les deux musiciens d’opportunisme, leur démarche ne datant pas d’hier. En définitive, on ressort de Post_Piano 2, disque peu évident d’accès (une écoute au casque est recommandée), avec une impression mitigée étant toutefois persuadé qu’il ne s’agit pas là du meilleur disque de 12k, label qui, quoiqu’il en soit, poursuit une voie exigeante avec un esthétisme rare, qu’il convient de saluer.

François Bousquet
le 06/06/2005

À lire également

Seaworthy + Taylor Deupree
Wood, Winter, Hollow
(12k)
Minamo
Shining
(12k)
Motion
Every Action
(12k)
Kane Ikin
Sublunar
(12k)