V/A

Mercury Scales

(Boltfish Recordings / Import)

 date de sortie

29/08/2005

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

5 MP3 (extraits)

 tags

Boc Scadet / Boltfish Recordings / CHEjU / Electronica / Mescalinaeden / MINT / Polestar / The Rumblist / Wil Bolton / Zainetica

 liens

Polestar
CHEjU
The Rumblist
Zainetica
MINT
Boltfish Recordings
Wil Bolton

 autres disques récents
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)

Un an tout juste après sa première compilation (Region Zero), Boltfish Recordings nous en propose une seconde, destinée, en treize morceaux et un peu plus d’une heure, aussi bien à faire le point sur ses différentes signatures qu’à présenter d’autres artistes.

Oeuvrant, comme de coutume sur le label tenu par MINT et CHEjU, dans une electronica mélodique fortement onirique, les treize titres de la compilation sont dès lors bien difficiles à évoquer un par un. Ainsi est-il peu évident de distinguer certains morceaux les uns des autres, l’homogénéité de la compilation faisant qu’on peut l’écouter comme un album plutôt que comme un recueil hétéroclite. Après un morceau très traditionnel de Mataya, CHEjU emballe par son travail sur les sonorités rythmiques : non agressives, celles-ci sont sans cesse renouvelées, allant du simple cliquetis à la pulsation dub. Dans la foulée de son très bon Vessel in June, Boc Scadet marie joliment nappes sombres, rythmiques précises et discret travail mélodique. À l’instar de son très bon EP paru en mars sur Boltfish, Polestar séduit avec une electronica mélodique certes ultra-classique mais immédiatement touchante (mélodie délicate, rythmique captivante, nappes accueillantes). Se faisant particulièrement mélancolique, MINT met principalement l’accent sur des accords de piano et installe une rythmique relativement apaisée.

Après ces artistes dont on connaissait déjà les travaux, place à présent, pour la seconde moitié du disque, avec des musiciens qui nous sont moins familiers. Tout d’abord, on apprécie Zainetica (avec une version extended du morceau qui ouvrira son EP à paraître sur Boltfish fin octobre) et le mélange proposé entre mélodies aux sonorités robotiques et plages et rythmiques plus traditionnelles. Incorporant savamment des traits de guitare électrique digitalisée, l’Italien Mescalinaeden convainc également alors que le titre de Richard Houghten pèche par une rythmique trop basique. Juste après, celui d’October Man, pour sympathique qu’il soit, ne touche guère à cause de son manque d’incarnation à la différence du morceau de The Rumblist qui, développant une electronica à l’instrumentation soignée (la batterie semble être à mi-chemin entre l’instrument réel et la création synthétique, la mélodie est l’oeuvre de notes lumineuses), se fait passionnant. Trop martial dans sa pulsation, le titre de Line Noise se fait également trop linéaire dans sa partie mélodique tandis que J. Auer propose un déluge rythmique qui a au moins le mérite de rompre le tranquille déroulé de la compilation. Enfin, (bal-a-klah-va) clôt Mercury Scales par un morceau aux ambiances robotiques pas des plus exaltants.

François Bousquet
le 18/09/2005

À lire également

MINT
Frosted Glass EP
(Kahvi Collective)
CHEjU
Broken Waves
(Boltfish Recordings)
Ian Hawgood + Wil Bolton
Transparencies
(Home Normal)
Zainetica
Lost Moments EP
(Boltfish Recordings)