Midaircondo

Shopping for Images

(Type / Import)

 date de sortie

10/10/2005

 genre

Rock

 style

Ambient / Pop / Post-Rock

 appréciation

 écouter

4 MP3 (extraits)

 tags

Ambient / Midaircondo / Pop / Post-Rock / Type

 liens

Midaircondo
Type

 autres disques récents
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)

Cinquième sortie de l’année pour Type et cinquième premier disque : après Goldmund, Ryan Teague, Sanso-Xtro et Julien Neto, c’est au tour de Midaircondo, trio féminin, de débuter sur le label géré par John Twells et Stefan Lewandowski.

Proposant une post-pop atmosphérique où saxophone et flûte évoluent sur des textures composées de glitchs, cliquetis et autres sonorités micro-électroniques, les Suédoises posent leurs voix pas forcément très assurées, souvent murmurantes, sur cet ensemble plus qu’accueillant. Parfois, un piano vient servir de base mélodique afin de conférer une dimension nettement plus accrocheuse à la musique de Midaircondo (Serenade) ou bien c’est le caractère lo-fi qui est mis en exergue via l’utilisation d’instruments-jouets (Who’s Playing). Á d’autres moments, ce sont des rythmiques métronomiques qui sont mises en avant pour un résultat à forte coloration electronica (Coffeeshop) ou des pulsations entraînantes pour un morceau emballant (Perfect Spot).
Pour autant, la plupart du temps, c’est une musique d’obédience plutôt sombre qui est développée ; cependant, cette noirceur ne se fait jamais plombée, le saxophone étant toujours prêt à intervenir quand l’ambiance semble s’alourdir outre mesure et à tirer le tout vers des atmosphères proches du film noir. En outre, il est très intéressant de souligner que la formation suédoise ne se contente pas de mettre en place une ambiance mais qu’elle sait également remettre celle-ci en question en infléchissant, par exemple, le propos au milieu du titre considéré : Sorry, par exemple, débute dans une atmosphère digne d’un club de jazz enfumé avant d’évoluer, avec l’apparition d’éléments synthétiques vers quelque chose de plus acéré, pour revenir, in fine, aux climats du début.

Peut-être un peu trop précieux par endroits et restant quelquefois trop sur la réserve (remarques systématiquement envisageables quand il s’agit de mettre en place une certaine délicatesse musicale), Shopping for Images est un album dans lequel on prend véritablement plaisir à entrer, duquel on s’imprègne lentement mais qui, probablement, nous marquera durablement.

François Bousquet
le 12/10/2005

À lire également

City Center
s/t
(Type)
Helios
Caesura
(Type)
Sylvain Chauveau
Singular Forms (Sometimes Repeated)
(Type)