Jasper TX

I’ll be long gone before my Light reaches you

(Lampse / Import)

 date de sortie

24/10/2005

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 écouter

4 MP3 (extraits)

 tags

Jasper TX / Lampse / Post-Rock

 liens

Jasper TX
Lampse

 autres disques récents
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)

Label né en cette année 2005, Lampse, basé à Manchester, propose, pour sa troisième sortie long-format, le premier album de Jasper TX, alias derrière lequel on trouve le Suédois Dag Rosenqvist.

Offrant un post-rock contemplatif où se mêlent, dans un tempo relativement alangui, mélodies de guitares, accords de piano et basse arrondie, l’artiste parvient à s’extraire du tout-venant par l’intégration récurrente de petits éléments électroniques (saturation grésillante au début de Braille, craquements du parquet sous les pas dans Letting Go (The World is coming to an End), crépitements dans Help them Die, cliquètements dans My Heart is Broken, I’ve Lost My Way). Dès lors, la musique ainsi produite se fait à la fois puissamment évocatrice et légèrement difficile d’accès, refusant de sacrifier aux traditionnels climats cotonneux que le genre musical propose habituellement.

Mélancolique, voire largement pessimiste (les intitulés de l’album ou de certains morceaux – Blown Out the Sea, I’m Never Coming Back, Letting Go (The World is coming to an End), Help Them Die, My Heart is Broken, I’ve Lost My Way – le soulignent), la musique de Jasper TX ne se complaît toutefois pas dans ce caractère relativement morbide, conservant en permanence une part, aussi infime soit-elle, de luminosité. C’est une suite de notes au piano ici, une mélodie de guitare là, un accordéon plus loin, un arpège de six-cordes acoustique enfin. Pourtant, ces instruments, bien que venant percer la forme d’obscurité que les nappes employées installent, se trouvent, eux aussi, imprégnés de cette noirceur (cf. le travail sur les guitares de My Heart is Broken, I’ve Lost My Way) qui rend, en définitive, la musique du Suédois aussi bien attirante qu’intrigante, intéressante à écouter attentivement qu’un peu dérangeante.

François Bousquet
le 24/12/2005

À lire également

V/A
Silva
(Miasmah)
Dag Rosenqvist & Matthew Collings
Hello Darkness
(Denovali Records)
Dag Rosenqvist & Rutger Zuydervelt
Vintermusik
(Autoproduit)
Dakota Suite, Dag Rosenqvist & Emanuele (...)
What Matters Most
(Karaoke Kalk)