Red Snapper - VLAD

 date du concert

31/10/2000

 salle

Elysée Montmartre,
Paris

 tags

Elysée Montmartre / Red Snapper / V.L.A.D

 liens

V.L.A.D
Red Snapper
Elysée Montmartre

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Suite a la sortie il y a quelques semaines de Our Aim is to Satisfy Red Snapper, dernier album du groupe, les voilà partis sur les routes pour une tournée européenne. Celle-ci prend fin a Paris, avant d’entamer une tournée au Royaume Uni.

La première partie est assurée par VLAD, nouvelle signature du label Warp. Rien a voir avec Red Snapper si ce n’est ce label commun. VLAD commence un set très techno qui aura tendance a rebuter les fans de Red Snapper qui reste en retrait. Petit a petit les morceaux se font plus complexe, les mélodies plus attachantes, sensuelles, et le concert vire habilement vers l’electronica avec quelques morceaux très interessants.
Globalement plus réussi que lors de la soirée Warp du Mix Move en septembre dernier.

Le temps d’enlever le matériel, et la salle se retrouve plongée dans le noir, scène vide, lumières tamisée sur scène, et une musique atmosphérique se fait entendre, sûrement Alaska Street, puis Red Snapper entre en scène : guitare, batterie et contrebasse, accompagné d’un 4eme musicien aux claviers.
Tout de suite la magie opère, sûrement grâce a la contrebasse bien mise en avant. Les 3 membres du groupe sont sur un même plan, tant d’un point de vu sonore que part leur emplacement sur scène. Ali Friend à la contrebasse, au centre, semble guider les autres.
Agréable surprise tout d’abord : les morceaux sonnent bien jazz, comme sur Prince Blimey et le concert en général n’a plus la tonalité trip-hop qu’il avait à St Malo il y a un an.

Ils seront vite rejoint par MC Det et Karime Kendra sur Some Kind of Kink leur futur single. Karime Kendra, la nouvelle chanteuse qui accompagne le groupe reviendra sur Shellback et le bavard The Rough and the Quick.
MC Det quand à lui reviendra autant pour chanter que pour mettre le feu a l’Elysée Montmartre. Il interpretera notamment The Sleepless de leur précédent album, Making Bones.

Un concert partculièrement réussi donc, un mélange mesuré et juste de la palette musical du groupe, savant mélange electro-jazz, un groove sans faille porté par les guitare aériennes de David Ayers.

Fabrice ALLARD
le 05/11/2000

À lire également

Red Snapper
Red Snapper
(Lo Recordings)
V.L.A.D.
Emo-Droidz
(Laboratory Instinct)
28/01/2012
Red Snapper / Pierce (...)
(Batofar)