Machinefabriek

Marijn

(Lampse / Import)

 date de sortie

29/05/2006

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

3 MP3 (extraits)

 tags

Ambient / Lampse / Machinefabriek

 liens

Machinefabriek
Lampse

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Après une longue série de CD-R 3" autoproduits, Machinefabriek sort enfin son premier véritable album, sur Lampse, label tout à fait à même d’accueillir son ambient torturée.

Piano et guitare traités sont ainsi utilisés à la base de chaque morceau et se trouvent filtrés, agrémentés de crépitements et craquements, escortés par des souffles granuleux ou des samples de dialogues semblant tirer d’un vieux film et accompagnés d’instruments plus délicats (le Glockenspiel de Somerset). Si par moments, on craint que Rutger Zuydervelt ne nous livre un énième disque de néo-classique (le début de Wolkenkrabber, celui de Lawine), le Néerlandais s’en tire, dans le premier nommé, en associant rapidement son piano élégiaque à une lointaine nappe oscillante de guitare, des petits larsens et quelques micro-glitchs pour un résultat qui parvient, tout au long de ses dix minutes, à évoluer sans cesse, faisant notamment passer la six-cordes au premier plan.

Particulièrement à l’aise dans ces longs morceaux, Machinefabriek emporte à nouveau l’adhésion au cours des huit minutes trente de J’espère çà où la guitare se fait peu à peu submerger par une nappe saturée, agissant telle une lame de fond, charriant grésillements et sons aigus tout en sachant laisser exister quelques bribes de mélodie. Dans le cadre des dix-huit minutes de Lawine, l’évolution est plus lente, tirant parti de la durée du morceau : le piano se fait répétitif dans la première moitié du disque avant que la guitare frottée ne vienne le suppléer. Bien que le final du titre verse dans une surenchère de saturation peu agréable et guère probante, on ressort de Marijn plutôt convaincu par la capacité du musicien néerlandais à travailler et agencer ses instruments.

François Bousquet
le 17/06/2006

À lire également

Dag Rosenqvist & Rutger Zuydervelt
Vintermusik
(Autoproduit)
Machinefabriek + Stephen Vitiello
Box Music
(12k)
Gultskra Artikler
Pofigistka
(Lampse)
Tim Catlin & Machinefabriek
Glisten
(Low Point)