Chris Herbert

Mezzotint

(Kranky / Southern)

 date de sortie

18/09/2006

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

3 MP3 (extraits)

 tags

Ambient / Chris Herbert / Kranky

 liens

Chris Herbert
Kranky

 autres disques récents
Luke Sanger
Ancient Pathways
(Serein)
Trond Kallevåg Hansen
Bedehus & Hawaii
(Hubro)
Thomas William Hill
Grains Of Space
(Village Green)
Astrïd
A Porthole (I)
(Gizeh Records)

Pour sa première sortie de l’automne, Kranky nous propose le premier album de Chris Herbert, artiste anglais adepte d’une electronica expérimentale où textures granuleuses, souffles et frottements occupent l’espace sonore.

Le musicien parvient ici, en utilisant ces éléments qui, bien souvent, entraînent la musique produite vers quelque chose d’assez froid, laissant l’auditeur plutôt à l’extérieur, à proposer un ensemble particulièrement chaleureux dans lequel les composants se superposent et se répondent afin de former un tout accueillant et avenant. Ainsi en est-il de cette pulsation sonore répétée qui, agissant comme une sorte de sonar, scande les six minutes de Chlorophyll, de ces crépitations mises au premier plan de Suashi, des frottements de Horse Latitudes ou de ces sonorités semblables à des petits gargouillements (Cassino).

Utilisant également quelques bribes mélodiques (notes éparses de Glockenspiel ou de métallophone, rivière, tintements), l’Anglais sait donc, avec parcimonie, intégrer un chromatisme de bon aloi qu’il peut même extraire d’une nappe qu’il emmène à la limite du larsen (Let’s Get Boring !).Véritablement probant donc sur les longs titres (six-sept minutes), Chris Herbert se révèle être moins performant sur les pièces intermédiaires, inférieures aux deux minutes, placées entre deux plus longs morceaux. Assez logique compte tenu du style musical choisi (on sait que l’ambient expérimentale s’épanouit pleinement sur la durée), ce constat n’est par conséquent pas vraiment à mettre au débit de Mezzotint, premier album tout à fait convaincant et qui nous donne surtout envie de découvrir sa transposition scénique.

François Bousquet
le 20/09/2006

À lire également

Anjou
Epithymía
(Kranky)
Valet
Naked Acid
(Kranky)
Benoit Pioulard
Hymnal
(Kranky)
Christina Vantzou
N° 1
(Kranky)