Explosions in the Sky

All of a Sudden, I Miss Everyone

(Temporary Residence Ltd / Differ-ant)

 date de sortie

20/02/2007

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 écouter

Welcome Ghost (MP3 complet)

 tags

Explosions in the Sky / Post-Rock / Temporary Residence Ltd

 liens

Explosions in the Sky
Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)

Plus de trois ans après le fabuleux The Earth is not a Cold Dead Place et après plusieurs concerts restés dans les mémoires, Explosions in the Sky revient avec son quatrième album, le très attendu All of a Sudden, I Miss Everyone, toujours sur Temporary Residence.

D’entrée, on est placé en territoire connu : les guitares sont scintillantes et leurs mélodies captivantes, la batterie constitue par sa présence tantôt martiale, tantôt métronomique, une structure solide et la basse sait redoubler à bon escient. Avec cette base traditionnelle, les États-uniens troussent admirablement des morceaux où des passages plus « sonores » succèdent à des moments de répit relatif, dans un canevas habituel mais excellemment exécuté ici. De fait, alors que le post-rock épique n’est plus aussi prisé qu’au tournant du siècle, le quatuor texan conserve une longueur d’avance sur ses concurrents et épigones : en témoignent les montées en puissances subites de The Birth and Death of the Day, la dimension émotionnelle des six-cordes d’It’s Natural to Be Afraid et de Catastrophe and the Cure ou la batterie énergique de ce même morceau.

Au-delà de la déclinaison de ce schéma somme toute assez classique, trois morceaux sur les six que comptent All of a Sudden, I Miss Everyone se distinguent par l’intrusion d’éléments qui, nous semble-t-il, avaient été occultés jusqu’à présent par le groupe. Tout d’abord, à la fin du premier tiers d’It’s Natural to Be Afraid, la guitare de Munaf Rayani délaisse son jeu quasi-carillonnant pour un travail sur le feedback tirant vers un drone saturé limite dérangeant. What Do You Go Home To ? et So Long, Lonesome utilisent, pour leur part, un piano qui, de ses notes rapides et peu graves, installe un dialogue idéal avec la guitare, pour la rencontre de deux pistes mélodiques enlevées ou alors, dans le second titre cité, occupe le premier plan avec un jeu plus mélancolique.

Il en résulte donc un album, peut-être pas aussi magistral que The Earth is not a Cold Dead Place mais véritablement réussi, démontrant, s’il en était encore besoin, qu’Explosions in the Sky, est bien le plus grand groupe de post-rock épique actuel.

(A noter qu’en édition limitée, All of a Sudden, I Miss Everyone est disponible avec un second CD dans lequel l’intégralité de l’album se voit remixée par Jesu, Adem, The Paper Chase, Moutains, Four Tet et Eluvium. Comme souvent, chaque remixeur « tire » le morceau initial vers son propre univers : drone-métal sombre, folk bricolé, rock opaque, ambient ondoyante, electronica complexe et post-rock-ambient respectivement).

François Bousquet
le 26/02/2007

À lire également

Matthew Cooper
Some Days Are Better Than Others
(Temporary Residence Ltd)
Sonna
Smile and the World smiles with You
(Temporary Residence Ltd)
Tarentel
We Move Through Weather
(Temporary Residence Ltd)
22/09/2002
Butterflies of Love (...)
(Guinguette Pirate)