Eluvium

Copia

(Temporary Residence Ltd / Import)

 date de sortie

19/02/2007

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

Prelude For Time Feelers (MP3 complet)

 tags

Ambient / Eluvium / Martin Eden / Matthew Cooper / Temporary Residence Ltd

 liens

Eluvium
Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

Quatrième album depuis 2003 pour Eluvium, toujours sur Temporary Residence, Copia succède au fabuleux Talk Amongst The Trees, alors qu’un excellent EP (When I Live By The Garden And The Sea) avait su opportunément nous faire patienter à l’automne dernier.

Situé à la croisée des chemins entre le néo-classique de son deuxième album (An Accidental Memory In The Case Of Death) et l’ambient profonde de ses deux autres longs-formats, le propos développé sur certains titres mêle plages synthétiques cotonneuses et mélodie principale confiée au piano. Ondoyant avec grâce, les nappes créent alors une sorte de cocon propre au repli sur soi tandis que le piano, plus lumineux mais tout aussi mélancolique, tente une percée mais demeure au loin (Indoor Swimming At The Space Station, Reciting The Airships). Parfois mis davantage en avant, le piano peut se voir alors rejoindre par des nappes qui, par leur crescendo, soulignent le caractère hautement émouvant des accords et mélodies présentés (Prelude For Time Feelers) ou, par leur légère saturation, contrastent harmonieusement avec le son « direct » du clavier (Hymn #1).

A côté de ces morceaux, des titres interviennent dans une pure configuration ambient (Seeing You Off The Edges, After Nature, Ostinato ou le caudal Repose In Blue parcouru par des mini-explosions sourdes singulièrement touchantes) et d’autres dans une optique entièrement tournée vers le néo-classique (Radio Ballet avec son piano solo émouvant quoiqu’un peu « facile »). Un peu moins enthousiasmants car donnant la légère impression de se contenter de faire fonctionner des recettes éprouvées, ces titres n’en demeurent pas moins extrêmement bien exécutés et feraient même honneur à nombre d’albums du même genre, œuvres d’artistes moins doués que Matthew Cooper. Celui-ci nous livre donc avec Copia, un nouvel album particulièrement réussi, sans véritablement se renouveler certes, mais qu’importe quand le niveau est à ce point élevé.

François Bousquet
le 14/03/2007

À lire également

Martin Eden
Dedicate Function
(Lefse Records)
William Basinski & Lawrence English
Selva Oscura
(Temporary Residence Ltd)
Tarentel
Big Black Square (EP)
(Temporary Residence Ltd)
Caroline
Murmurs
(Temporary Residence Ltd)