V/A

Infrasonic Waves

(Ochre / Import)

 date de sortie

07/05/2001

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 tags

90° South / Avrocar / Charles Atlas / July Skies / Lakescene / Landing / Magnetophone / Ochre / Post-Rock / Ucm / Yellow6

 liens

90° South
Avrocar
July Skies
Landing
Yellow6
Charles Atlas
Ochre

 autres disques récents
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)

Paru quelques temps avant (mais arrivé ici après) la double compilation Rocket Girl, voici une autre double compilation, celle du label anglais Ochre. A l’instar de A Rocket Girl Compilation, Infrasonic Waves regroupe, d’une part les 7" sortis, dans la collection Infrasonic Waves, entre novembre 1998 et août 1999, et d’autre part des inédits.

On est d’abord impressionné par le tracklisting, regroupant bon nombre de groupes appréciés : Yellow 6, Avrocar, 90° South, A.M.P. Studio, Five Way Mirror (Windy & Carl), Mount Vernon Arts Lab, Lakescene (membre de The Land of Nod), Aarktica, Igirisu-Jin Futari (Longstone) et aussi les français d’UCM.
Ensuite, la musique se révèle être largement à la hauteur et on est même frappé par la cohérence de cette compilation (surtout dans son premier volume, le second étant un peu moins convaincant) : les boucles et samples de voix essaient de se frayer un chemin au milieu de nappes de guitare savamment disposées, les fines touches électroniques se mêlent aux arpèges de guitare et notes de glockenspiel délicatement agencés. Parfois, une légère rythmique apparaît, comme sur le titre de Magnetophone ou celui de Jan Zert, mais elle ne vient en rien perturber la mélancolie ambiante.

Un des bonheurs de ce type de compilation est de pouvoir faire des découvertes, ici, Salomé en est une majeure. Dry Flowers est une réussite totale, à mi-chemin entre Tarentel et Yellow 6, entre guitares embuées et voix éthérée, entre boucles hypnotiques et basse cotonneuse.
On est également enchanté par le morceau de The Freed Unit, tout en arpèges et doux larsens, par celui de WR TWR, dont il est relativement proche, par le titre de Charles Atlas avec ses précieuses et aériennes notes de guitare, ou encore par celui de Landing, dont la post-pop fait se rencontrer Low et Rothko. Enfin, Parking Non-Stop nous livre un morceau très intéressant où est samplée une voix en français décrivant une éclipse de soleil sur fond de guitares arpégées.

Label aussi important que peut l’être Kranky outre-Atlantique, Ochre prouve, si besoin était, par le biais de cette double compilation, sa vigueur, son rôle de découvreur et sa volonté de maintenir vivante cette musique à la fois contemplative, mélancolique et vibrante.

François Bousquet
le 13/09/2001

À lire également

Landing
Passages Through
(K Records)
Lope / Yellow6 / Absent Without Leave / (...)
S/t
(Bloated Sasquatch Beer Theatre Audio)
Charles Atlas
Fabricate
(Audraglint)