Sonna

[We Sing Loud] Sing Soft Tonight

(Temporary Residence Ltd / Import)

 date de sortie

03/07/2001

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 tags

Post-Rock / Sonna / Temporary Residence Ltd

 liens

Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Nouvelle signature du label californien Temporary Residence Limited (découvreur de Tarentel, entre autres), Sonna, quartet de Baltimore, a bénéficié, pour son premier album, de la production de Steve Albini, pour concocter un disque qui dépasse largement nos espérances et les espoirs qu’on avait placés en ce groupe à l’écoute de leur premier EP.

Si la formule (guitares en finger-picking, batterie discrète, basse enveloppante, piano parfois) ne paraît pas des plus originales, le résultat est splendide : mélodies soignées et arrangements délicats forment des morceaux durant entre cinq et neuf minutes au cours desquels l’auditeur peut se laisser aller tantôt à la rêverie, tantôt à une douce mélancolie. Chaque titre est un petit bijou en soi, évoluant d’un certain apaisement au début (douces notes de guitares ou de piano, batterie absente, basse légère) vers une tension et un climax qu’on sentait présents mais contenus et qui s’expriment au fur et à mesure (roulement de cymbales, accélération du tempo, mise en place d’une véritable rythmique), Low and to the side et Sleep on it en sont de parfaits et remarquables exemples.

Sur We sing loud, un des membres du quatuor accompagne sa propre guitare au chant, d’une voix constamment sur le fil, presque brisée, mais toujours en retenue. Dans le morceau suivant (Sing soft tonight), le chant est davantage présent et crée une ambiance proche de celles qu’affectionnent Yo La Tengo. La voix, elle-même, est différente et ressemble maintenant à celle d’Efrim d’A Silver Mount Zion.

Epoustouflé par les morceaux que l’on vient d’écouter, on arrive au dernier titre en se disant que l’on tient déjà un très bon disque, celui-ci le fera passer au stade d’excellent. Commençant par un arpège de guitare relativement semblable à celui de 2 rights make 1 wrong (l’unique et splendide morceau de bravoure du dernier Mogwai), relayé par une batterie qui redouble d’effort quand apparaît une guitare solo, Real quiet clôt parfaitement le voyage auquel le groupe vient de nous convier.

Cet album, sublime de part en part, ressemble à celui qu’aurait fait Tarentel si le groupe était resté dans la lignée de leur premier album (il est heureux, à cet égard, de constater que c’est un groupe signé chez Temporary Residence Limited qui produise un tel album). Mais Sonna fait bien plus que reprendre le flambeau de ce post-rock passionné et passionnant, ils impriment leur marque et prennent pleinement place dans la scène post-rock mondiale.

François Bousquet
le 01/11/2001

À lire également

Inventions
Maze Of Woods
(Temporary Residence Ltd)
Sonna
Smile and the World smiles with You
(Temporary Residence Ltd)
Sonna/Sybarite/Lilienthal
Make Shift Carousel (Ep)
(Temporary Residence Ltd)
Eluvium
The Motion Makes Me Last (EP)
(Temporary Residence Ltd)