Solvent

Solvent City

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

25/09/2001

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Electronica / Morr Music / Solvent

 liens

Solvent
Morr Music

 autres disques récents
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)

Le troisième album de Jason Amm, alias Solvent, après deux autres disques parus sur son propre label, Suction Records, débute par un morceau tubesque, addictif et éminemment sympathique. A Panel of Experts (découvert l’an passé lors de sa sortie en 7" sur Bad Jazz) est un excellent morceau d’électro-pop naviguant entre mélodie imparable, synthés 80’s, voix au vocoder et beats réjouissants. Les deux morceaux suivants (Some assembly required et Solvent City) poursuivront dans cette voie légère et enjouée, mais avec moins de réussite car n’arrivant pas à s’extraire de leurs influences 80’s.

Par la suite, l’album quitte cette route et prend une direction légèrement plus sombre avec le remix par Skanform du titre Frozen Pool, présent sur la compilation Putting the Morr back in Morrissey. Une basse plus marquée, des beats moins présents et une mélodie moins accrocheuse forment un ensemble moins naïf et probablement plus intéressant. That will be 49 cents suit ce chemin et donne une couleur davantage mélancolique à l’album. Les titres suivants, sous leurs apparences candides et simplistes, possèdent, eux aussi, une part de mélancolie et de fatalisme qu’on perçoit en filigrane. Toutefois, l’inspiration n’est pas toujours présente.

L’album se termine par son meilleur morceau, un remix de A Panel of Experts par Lowfish, l’autre pensionnaire du label Suction. Le morceau commence par des voix digitales différentes des originales sur fond de nappes de synthé, tandis que la mélodie s’installe doucement et que la rythmique apparaît progressivement. La rencontre entre nostalgie et rêve, laisser-aller et soin apporté au morceau par les deux artistes (l’auteur et le remixeur) s’opère parfaitement.

Aussi bien proche du Depeche Mode des débuts que de Plone, Solvent nous déçoit, dans l’ensemble, malgré quelques bons passages, avec cet album trop court et loin de la réussite de ses précédentes productions.

François Bousquet
le 07/11/2001

À lire également

Bernhard Fleischmann
Angst Is Not A Weltanschauung !
(Morr Music)
Seabear
The Ghost That Carried Us Away
(Morr Music)
Masha Qrella
Speak Low
(Morr Music)