V/A

Installation :05

(Masstransfer / Import)

 date de sortie

00/12/2002

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Alphastone / Andrew Duke / Au Revoir Borealis / Landing / Languis / Masstransfer / Matt Christensen / Nudge / Strategy / Surface of Eceon / Technicolor / Valet / Western Automatic / Yellow6

 liens

Andrew Duke
Landing
Surface of Eceon
Alphastone
Au Revoir Borealis
Nudge
Strategy
Yellow6
Technicolor
Masstransfer
Valet

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Fanzine magistral, à la parution anarchique (les quatre premiers numéros furent espacés d’un an, il fallut en attendre deux pour le cinquième et le sixième est annoncé pour juin 2003), Masstransfer se préoccupe de pop éthérée, néo-shoegazing, et space-pop (sans pour autant mettre des œillères car on trouve également des articles consacrés à des groupes électroniques ou post-rock). Basé près de Detroit, il joint à chaque numéro un CD (baptisé ‘Installation’) présentant, par des extraits d’albums ou des inédits, les groupes qui sont chroniqués/interviewés. La cinquième édition d’Installation regroupe formations et artistes que l’on pourrait classer dans trois catégories : post-rock, space-pop et électronique.

On débute par le post-rock avec Land Speed Record qui nous propose un morceau où la basse s’occupe de la mélodie pendant qu’une batterie et un piano aux accents jazz complètent ce bel ensemble. On retrouve ensuite Fontanelle, le groupe signé sur Kranky, qui persiste dans sa veine post-rock rythmé mâtiné de jazz pas forcément convaincant. Habitué de ces pages, l’anglais Yellow6 l’est aussi de celles de Masstransfer et trouve donc, tout naturellement, sa place sur Installation :05 avec ses nappes de guitare toujours aussi délectables. Surface of Eceon, groupe composé aux ¾ de membres de Landing et en voie de reconnaissance plus importante, clôt le disque par un post-rock ambitieux naviguant non loin du label Temporary Residence, quelques bribes de chant en plus.

Du côté de la space-pop, un titre de Landing nous est présenté où les américains prouvent, encore une fois, qu’ils sont un des meilleurs groupes néo-shoegazing actuels (même si Distant Lands opère dans un registre plus pop). Au Revoir Borealis, groupe de Detroit extrêmement prometteur, parvient remarquablement à insérer des éléments électroniques sur une chanson portée par une superbe voix féminine réverbérée. Con Dolore ajoute habilement un côté pop à la délicatesse des petites pièces d’Empress alors que Rachel Goldstar, par ailleurs guitariste d’Experimental Aircraft, opère dans un registre proche de celui de Jessica Bailiff (avec laquelle elle forme, du reste, le duo Eau Claire). Enfin, Alphastone se montre insignifiant avec sa voix masculine trop en avant et sa guitare wah-wah omniprésente.

Pour l’électronique, on retrouve le duo mexicain Languis, déjà croisé sur Simballrec ou sur Zealectronic, qui nous offre une electronica-dub soyeuse, agrémentée d’une discrète guitare. Western Automatic officie un petit peu dans la même lignée, avec un côté onirique en sus, du fait de la présence d’un clavier aux sonorités aquatiques tandis que, plus loin, Technicolor nous gratifie d’une electronica ludique et rythmée et Nudge d’une electronica lounge sans grand intérêt. Pour finir, le morceau d’Andrew Duke, artiste déjà rencontré sur Bip-Hop, lasse assez rapidement.
Globalement même si on déplore donc quelques passages plus faibles, suffisamment de bonheurs font de cette cinquième édition de Masstransfer, aussi bien sur le plan rédactionnel que musical, une nouvelle réussite.

Masstransfer est disponible :
- par mail order, via le site du fanzine, 8$ port compris pour le magazine + le CD
- pour les parisiens, chez le disquaire Festen (78 Boulevard Diderot, XII°).

François Bousquet
le 20/03/2003

À lire également

V/A
Bip Hop Generation v.5
(Bip-Hop)
28/02/2011
Yellow6 / Aucan
(Zone)
03/03/2011
Yellow6 / Le Véhicule
(Espace B)
Matthew Rozeik
Oh Lord, Please Give Me Another Brain : (...)
(Highpoint Lowlife)