Nad Spiro

Fightclubbing

(Geometrik Records / Amanita)

 date de sortie

00/02/2003

 genre

Electronique

 style

Pop

 appréciation

 tags

Geometrik Records / Nad Spiro / Pop

 liens

Nad Spiro
Geometrik Records

 autres disques récents
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)

Sous le nom de Nad Spiro se cache en fait Rosa Arruti, une espagnole qui a déjà travaillé notamment avec Kim Cascone. C’est autour d’une boutique et mail order madrilène que s’est formé Geometrik, label s’intéressant aux musiques électronique au sens large puisque ses sorties se répartissent entre musique industrielle, ambient, electronica et expérimentations plus poussées.

Fightclubbing ne se situe pourtant dans aucune de ses catégories. On est plus proche ici d’une musique électro-pop lo-fi où l’expérimentation reste ludique, et on imagine assez rapidement que se disque aurait parfaitement trouvé sa place chez les autrichiens d’Angelika Köhlermann.
Nad Spiro semble hésiter entre deux styles qu’elle finit par alterner. D’abord le côté pop avec une voix fantomatique, une musique ambient composée de drones de guitares et petits glitchs sur Mrs Cranium Lectures On Phrenology, puis Antenna Funtasy avec un chant plus feutré. On s’imagine seul par une nuit brumeuse, avec des voix qui semblent venir de partout et nul part à la fois.
Entre temps on aura eu droit à Gravid Gaz, à la composition à la fois hachée et dépouillée, aux sonorités brutes comme une basse granuleuse qui nous rappelle Pan Sonic. Des éléments très variés viennent prendre place ici, créant un rythme hors norme que l’on retrouvera sur Marv.In.Put.

Parfois Rosa Arruti cède à la tentation de réaliser un tube, à sa façon. Ainsi, le bien nommé Spirotechnics construit autour d’une épaisse mélodie de guitare se révèle être un accrocheur morceau de rock électronique embrumé, et le morceau titre, Fightclubbing s’inspire du Night Clubbing de Iggy Pop et David Bowie, en vieux tube rock downtempo, une musique de club post-punk destinée aux fins de soirées.
En contrepartie les expérimentations sont parfois mises en avant, comme l’ambient torturé et les sonorités inquiétantes des deux Motorschiff, ou la fiction sonore proposée avec Enigmohelix.

Une musique à la fois expérimentale et accessible, pour peu que l’auditeur accepte de se laisser immerger par ces ambiances douces mais un peu sombres.

Fabrice ALLARD
le 26/05/2003

À lire également

Nad Spiro
Tinta Invisible
(Geometrik Records)
Nad Spiro
Atomic Spy
(Geometrik Records)