Column One

The Audience is Sleeping

(90% Wasser / La Baleine)

 date de sortie

09/04/2003

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

90% Wasser / Column One / Electronica

 liens

Column One
90% Wasser

 autres disques récents
Yellow6
About The Journey
(Sound in Silence)
Svarte Greiner
Apart
(Miasmah)
Dmitry Evgrafov
Comprehension Of Light
(130701)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)

On avait découvert Column One il y a deux ans, à l’heure de la sortie de Electric Pleasure, leur précédent album, mais surtout en concert lors du festival Exit de la même année, où il jouaient juste avant Rechenzentrum. C’est justement en compagnie de leurs compatriotes qu’on les retrouve ici sur quelques collaborations.

Dès Flohturm, le titre d’ouverture, cette participation de Rechenzentrum touche au sublime. L’explication, on la trouve peut-être dans les notes du packaging. En dessous d’un logo de recyclage, on trouve une liste d’artistes parmi lesquels Column One a pioché de nombreux samples, dont certains surprennent : Sibelius, Stockhausen, Penderecki, Orff et Pierre Henry y croisent Pan Sonic, Björk et To Rococo Rot. Avec ses cordes, ses cloches cristallines, ses nappes délicates, Column One réussi sur ce premier morceau un mariage inédit et mélancolique, avec une rythmique syncopée de basse et cliquetis du plus bel effet, qui sera repris en clôture de l’album dans une version encore plus sombre.

La suite est évidemment un peu moins évidente, il était difficile de faire mieux. Mais du reste de l’album se dégage alors une image plus précise de la musique de Column One, avec un mélange original entre electronica et techno minimale. Entendons nous-bien, ce disque n’a absolument rien de techno, mais on retrouve un certain minimalisme dans les structures rythmique qui permet de faire le lien avec un label comme Kompakt. On retrouve ainsi le côté répétitif, et hypnotique de quelques basses lourdes et sourdes, et la finesse de l’electronica avec de jolies cassures et déconstructions rythmiques faites de souffles, de cliquetis, de crépitements et autres micro-éléments électroniques.
On trouve ensuite quelques légères influences dub sur quelques mélodies, une voix passée au vocoder parlant de la nouvelle génération qui préfère MTV aux lecteurs CD et le Coca au thé, puis la voix de Björk apparemment extraite (volée) d’une interview, et des sonorités de Game Boy sur Molton au milieux de grésillements.

Léger changement de style sur la fin, avec deux titres presque ambient. Wernher’s Download d’abord avec une lente mélodie nostalgique en intro sur laquelle viennent se greffer de nombreux samples de voix, reproduisant une ambiance de foules. Quant à Per, il débute avec des bruits d’oiseaux, d’animaux, pour une atmosphère nocturne que vient réveiller une mélodie de violoncelle aux cordes pincées. Les cliquetis font alors leur apparition, et de rares notes de piano résonnent avant d’inviter Neil Armstrong, sous forme de samples, aux voix.

Généralement doux, aux rythmiques subtiles faisant hocher la tête, The Audience is Sleeping est un excellent album d’electronica, à la fois pointue et abordable.

Fabrice ALLARD
le 16/06/2003

À lire également

V/A
Drinking the Goat’s Blood
(Record Label Records)
16/03/2001
Festival EXIT : Column
(Maison des Arts)