V/A

Installation :06

(Masstransfer / Import)

 date de sortie

00/09/2003

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Coastal / Füxa / Hinterland / Jessica Bailiff / Lorna / Marconi Union / Masstransfer / Matt Bartram / Portal / Tex La Homa / The Static Silence

 liens

Jessica Bailiff
Lorna
Tex La Homa
Hinterland
Coastal
Portal
Masstransfer
The Static Silence
Füxa
Matt Bartram

 autres disques récents
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)
Snow Palms
Everything Ascending / Circling (EP)
(Village Green)

Attendu en juin, le sixième numéro du toujours excellent fanzine Masstransfer nous est finalement parvenu en septembre, accompagné du traditionnel disque regroupant les artistes défendus par le magazine du Michigan.

Pour la partie « pop » de cette sixième Installation, on se délecte du langoureux morceau de la jeune anglaise Lorna : sobriété de l’instrumentation (doux balais de batterie et guitare sèche légèrement grattée), délicatesse des arrangements (cuivres embrumés et vibraphone aquatique) et voix exquise. Plus vif, le titre des norvégiens de Ai Phoenix s’apprécie également, au même titre que la très belle ballade veloutée de Morning Recordings, soyeusement enveloppée de cordes enjôleuses.

Dans un registre plus synthétique, l’anglais Tex La Homa brille, avec un extrait de son album sortant en France, en janvier, sur Talitres, où se mêlent parfaitement guitares, boîte à rythmes raffinée et voix masculine traitée pour paraître lointaine ; on saluera également l’habile travail réalisé sur la stéréo à la fin du morceau. D’ordinaire portés sur le space-rock, les américains de Füxa se dirigent avec Electric Sounds of Summer vers une destination plus électronique où la part belle est faite à la boîte à rythmes, tandis que la mélodie est dévolue à des cuivres opacifiés.

Nouveaux venus, les américains de Salvatore, prochaine sortie du label Rocket Racer, conjuguent beat relativement soutenu et post-rock à tendance psychédélique. Encore une découverte avec Hinterland, groupe de Vancouver qui n’a pour l’instant sorti que deux maxis autoproduits ; si l’on est tout d’abord surpris par la hauteur à laquelle chante Michaela Galloway, on s’habitue vite à ce timbre de femme-enfant qui trouve remarquablement sa place dans l’univers post-rock du groupe canadien. Par la suite, on retrouve la toujours ensorceleuse Jessica Bailiff avec un extrait du tour EP paru en début d’année qui permet à la chanteuse de l’Ohio de porter, une fois du plus, au pinacle le space-rock acoustique. Si la version alternative d’Arion, morceau de leur dernier album, que nous propose Portal n’apporte pas grand chose par rapport à l’original, le plaisir d’écouter le duo anglais ne s’estompe pas pour autant. Plus loin, le post-rock classique mais touchant de Marconi Union (avec un extrait de l’album chroniqué dans ces pages) précède la fulgurance néo-shoegazing de The Static Silence, duo formé par Rachel Goldstar d’Experimental Aircraft et Matt Bartram d’Air Formation, avant que Coastal ne close cette compilation par une des merveilles slowcore dont le quartet s’est fait coutume.

Masstransfer (magazine + CD) est disponible pour 9,60$ (port compris) sur le site afférant.

François Bousquet
le 04/10/2003

À lire également

V/A
Flow
(Make Mine Music)
Portal
Waves & Echoes
(Make Mine Music)
Portal
Music for Broadcast
(Make Mine Music)
Portal
Remixes
(Roisin)