V/A

Seriously Underground Shit Found in the Trunk of a Mini...

(Musikexperience Recordings / La Baleine)

 date de sortie

24/09/2003

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Boulder dDash / Deathsitcom / Dorine_Muraille / Electronica / Erich Zahn / Groupgris / Infant / King Q4 / Musikexperience Recordings / Spasm / Stuntman5 / The Killaz / Tlone

 liens

The Killaz
Stuntman5
Tlone
Deathsitcom
Musikexperience Recordings

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

Petit rappel pour ceux qui prendraient le train en marche, Musikexperience à près de trois ans d’existence, et a d’ailleurs fait l’objet d’articles réguliers sur ces pages, depuis une première soirée au Batofar, des concerts de Tlone ou Stuntman5, et la première compilation sur CD-R. Depuis le deuxième album de Tlone, le label est passé aux CDs pressés, comme cette nouvelle compilation qui affirme le champ d’exploration de Musikexperience.

La première confirmation réside dans une musique plus expérimentale qu’à ses débuts, comme le laissait supposer Vivid Scenes, le dernier album en date de Tlone. On retrouve d’ailleurs ici Spasmofilie-Tris, au ton décalé, à la fois triste et ludique. On préférera Résille, magnifique pièce composée de tintements qui deviennent grincements tout en restant mélodique et finissent par se détériorer via des effets de hachage. Un joli surprise avec un son très différent des précédents morceaux de Tlone.
Pour rester avec les artistes du label, on parlera rapidement de Spasm au son toujours un peu rétro, quelques maladresses, quelques facilités, mais un son atypique sur Jet Set Sperm qui retiendra notre attention. Jimmy T se fait remarquer avec de fortes influences industrielles, une rythmique lourde, et Deathsitcom, qui sortait il y a peu le dernier CD-R du label, oeuvre dans un registre plus mi-bruitiste, mi-breakbeat, original et déjanté quand il mêle des son de dessins animés.

Un peu plus éloigné du label, mais dans la même sphère, on trouve Dorine_Muraille, déjà présent sur la première compilation sous le nom de Gel :, nous propose son habituel fourmillement de glitchs au milieu d’une mélodie de guitare et d’un chant haché menu, Boulder dDash est fidèle à son récent album, à savoir électro-pop lo-fi, ultra-mélodique, immédiatement accrocheur, et Stuntman5 nous surprend très agréablement dans un style inhabituel chez le jeune rennais. Une intro qui nous rappelle Red Snapper, puis un chant pop, une mélodie de vibraphone, ponctué de riffs de guitare sur ses habituels breakbeats.
On trouve également Ezdac, nouveau nom derrière lequel se cache Erich Zahn, qui distille de façon syncopée, éléments mélodique, samples de voix trafiqués, sur un squelette funky, et KingQ4 que l’on avait presque oublié depuis son lointain album chez Clapping Music, mais que l’on retrouve ici en grande forme avec un Moricco parfaitement maîtrisé : intro inquiétante, jolies cordes, une rythmique sautillante qui prend le relais, un mélange d’éléments divers qui donnent à la fois une impression guillerette et nostalgique.

Parmi les artistes que l’on ne connaissait pas jusque là, on notera la présence de Infant et Groupgris, déjà auteurs de remixes sur l’album de Tlone. Electronica classique mais soyeuse pour le premier que l’on retrouve chez Neo Ouija, tandis que Groupgris est l’une des grosses surprises de cette compilation avec un hip-hop électronique punchy, duo de voix, et un son un peu saturé. Les artistes hip-hop de cette compil réussissent d’ailleurs un parfait dosage entre hip-hop et électronique puisque The Killaz, sur une recette un peu similaire remporte notre complète adhésion : minimalisme électronique, superposition d’éléments instrumentaux, duo de voix.
On terminera avec Kowatabo, toujours influencé par le hip-hop, avec un Don’t You Realize ? composé de collages de samples rappelant de vieilles musiques de films. Enfin, Kap Bambino & Khima France surfe sur la vague electroclash avec voix traitées façon 80s, rythmique soutenue et mélodie de basse électronique.

Il s’agit d’une compilation, donc difficile d’adhérer à l’ensemble de ce CD. Par contre on saluera cette volonté de mêler les genres, tout en reconnaissant finalement une certaine homogénéité dans la qualité d’ensemble. L’occasion de faire quelques découvertes, d’acquérir quelques raretés loin d’être anecdotiques, et de se préparer à la prochaine Musikexperience à l’occasion de la sortie de cette compilation.

Fabrice ALLARD
le 13/10/2003

À lire également

28/09/2001
Four Tet - Cinelux - (...)
(Mains d’Oeuvres)
V/A
Branches and Routes
(Fat Cat)
V/A
Bucolique vol.2
(Arbouse Recordings)
Stuntman5
Bretzel Arabesque
(Collectif Effervescence)