Kow-Mori / Concert Mate / Syncopated Elevators Legacy + Rawakari

 date du concert

17/02/2002

 salle

Galerie Eof,
Paris

 tags

Concert Mate / Galerie Eof / Komori / My Jazzy Child / Noak Katoi / Rawakari / Syncopated Elevators Legacy

 liens

Concert Mate
Komori
Rawakari
My Jazzy Child
Noak Katoi
Galerie Eof

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

En ce dimanche après-midi, l’éof, atelier d’artiste du 2° arrondissement, proposait une succession de lives et DJ sets d’artistes familiers de ces pages, pour la majeure partie d’entre eux.
Ouverte par Jimmy T, duo bruitiste peu convaincant signé sur Me Recordings, la journée nous permit ensuite de faire la connaissance de Kow-Mori, artiste français non signé, mais extrêmement prometteur. Son electronica tantôt mélodique, tantôt proche de la noisy-pop ravit le public peu nombreux présent à cette heure (l’après-midi avançant, la salle se remplira convenablement).

Après quelques DJ sets, ce fut au tour de Concert Mate de prendre le relais. Ce collectif se compose d’un membre de My Jazzy Child (Damien, celui-là même qui officie sur scène avec Encre), de Noak Katoi et de Relpot, chacun ayant à sa disposition un clavier et un sampler. Très ludique, leur electronica enjouée se teinta parfois de mélodies et sonorités extrêmes-orientales.
Les trois musiciens n’hésitèrent pas à tomber volontiers dans l’absurde en superposant accords, rythmiques et notes. Le tout restait, quoiqu’il en soit, harmonieux et agréable puisque pendant que l’un distordait des accords plaqués plus ou moins au hasard, un autre pianotait allégrement et le troisième s’occupait de la basse et de la rythmique. Les rôles étaient, par la suite, échangés au gré des morceaux.

Enfin, Syncopated Elevators Legacy et Rawakari, ces deux artistes du label belge Elf Cut, prirent place pour un set en commun. Très expérimental, le début de leur prestation alterna craquements semblables au branchement et débranchement d’un jack et ébauche d’élaboration d’une nappe. Au fur et à mesure, l’ensemble prenait forme, les craquements et nappes s’harmonisaient et se fondaient en une texture agrémentée de légers larsens et sifflements. On se situait alors aussi proche de Pan Sonic que d’Azusa Plane.
Bien qu’ayant eu un peu de mal à discerner l’apport respectif des deux artistes (la musique produite par les deux semblait, en effet, bien plus proche de ce que réalise Syncopated Elevators Legacy en solo), cette collaboration permit de conclure cette journée de belle manière.

François Bousquet
le 18/02/2002

À lire également

23/07/2002
Soirée Evenement : To (...)
(Batofar)
V/A
Active Suspension vs Clapping Music
(Active Suspension)
25/10/2002
Festival Panoptica (...)
(Maison de la Métallurgie)
21/10/2006
Festival Panoptica (...)
(Salle des Fêtes de Bressou)