V/A

Flow

(Make Mine Music / Import)

 date de sortie

05/04/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Avrocar / Epic45 / Innerise / July Skies / Make Mine Music / Millimetrik / My Autumn Empire / Northern Lakes / Portal / Schengen / The Toy Library / Weyland / Yellow6

 liens

Avrocar
July Skies
Schengen
Epic45
Innerise
Millimetrik
Portal
Yellow6
Weyland
Make Mine Music
The Toy Library
My Autumn Empire

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Attendue depuis près d’un an, voici enfin la compilation du label Make Mine Music, regroupant tous les artistes du label. Particulièrement amateurs de ceux-ci, on ne pouvait qu’être comblés par un tel disque qui présente deux morceaux de chaque groupe et, pour terminer, un seul de Northern Lakes (projet de Yellow6 et Pascal Asselin de Below the Sea) et Weyland.

Pour commencer, Schengen nous propose une electronica languide fort appréciable où textures chaleureuses et sonorités délicates se rencontrent, parfois agrémentées de samples vocaux. Toujours dans l’électronique, les deux morceaux d’Innerise développent un côté plus éthéré, même si le premier d’entre eux, se dotant d’une voix féminine, se rapproche d’un certain trip-hop comme on pouvait en connaître il y a une dizaine d’années.

On aborde ensuite le versant post-rock du label avec les morceaux d’Epic45. Les anglais nous offrent leur habituel post-rock carré, inspiré et parsemé d’arpèges cristallins ; pourtant, la présence de deux voix récitatives puis qui se mettent à chanter sur I’m Getting Too Young For This, permet au groupe de sortir de ses propres ornières et d’arpenter de nouveaux horizons à l’évidence prometteurs (le quatrième album des britanniques est annoncé pour cette année). Renouvelant également son propre genre, Avrocar délaisse, dans un premier temps, ses nappes introspectives pour installer rythmique et chant et proposer un morceau terriblement sombre avant que le second morceau ne revienne sur les terres coutumières au groupe anglais. Entrelacs soignés de guitares, plongées cotonneuses, nappes enveloppantes, pulsation prenante : tous les ingrédients de la musique de Yellow6 sont là sur les deux titres que Jon Attwood a concocté pour la compilation, parfaits résumés de sa production.

Pour la pop éthérée, on retrouve bien sûr Portal, tête de pont, avec Yellow6, de Make Mine Music. Si les deux morceaux (Arion 2 et The Sun Will Rise (Version 2)) ne nous sont pas inconnus, les ayant déjà entendus par ailleurs, ils symbolisent, eux aussi, à merveille, la musique du duo d’Oxford et trouvent donc pleinement leur place sur ce disque-somme. Idéaux pour nous faire patienter avant la sortie imminente de son second album, les deux titres offerts par July Skies témoignent de la permanence de leur auteur au pinacle de cette pop évanescente qu’il a toujours su sublimer.
Pour finir, Northern Lakes nous livre une rêverie post-rock ambient peu originale mais suffisamment délectable, avant que Weyland ne vienne apporter une touche relativement ensoleillée par un morceau où banjo et steel guitar dialoguent.

François Bousquet
le 04/04/2004

À lire également

Portal
Music for Broadcast
(Make Mine Music)
Portal
Gone But Not Forgiven
(Make Mine Music)
July Skies
Where the Days Go
(Make Mine Music)
All Sides
s/t (EP)
(Make Mine Music)