Dirge

Fountain Ep

(Autres Directions in Music / Internet)

 date de sortie

20/04/2004

 genre

Rock

 style

Slowcore

 appréciation

 tags

Autres Directions in Music / Dirge / Slowcore

 liens

Dirge
Autres Directions in Music

 autres disques récents
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)

Dirge est un jeune groupe de Rouen qui donne un nouvel aperçu du label en ligne Autres Directions in Music. Si les précédentes productions se situaient dans une sphère electronica, Dirge est résolument tourné vers l’électrique plutôt que l’électronique.

Avec Hidden Track on situe tout de suite Dirge dans une veine slowcore : batterie lente et pesante, guitare douce et grave, voix à peine éraillée, empreinte de douleur, et un accompagnement de violon qui vient finir de nous accabler. En effet c’est pas tout rose chez Dirge, et on retrouve ce genre de composition et d’ambiance sur Sympathetic Bar. Peut-être est-ce du au fait que ces deux morceaux ont été enregistrés en concert. Si ces deux titres sont bien réalisés, ils restent en terrain connu alors que les autres morceaux se révèlent un peu plus originaux.
Loïs change juste un peu de ton, avec un son plus doux, une voix feutrée, et une petite montée lors de laquelle tous les instruments portent ce morceau vers de sublimes envolées. Mais c’est avec Phone que Dirge s’échappe d’un classique slowcore, mélangeant ses instruments à la sonnerie d’un téléphone dont le correspondant aurait raccroché. Les bips se mêlent à la musique, semblent disparaître derrière ceux-ci, répondre aux guitares et revenir quand le calme revient. Tout au long, une voix joliment travaillée pose quelques mots.
Enfin, si tout ceci est relativement grave, un petit interlude électronique (Casio), vient apporter un peu de légèreté et de lumière à l’ensemble.

Contrairement à Atone, la première écoute de ce Ep ne nous avait pas convaincu, nous donnant une impression de déjà entendu. A y revenir, si tout n’est pas d’une originalité renversante, chaque titre à moyen de faire mouche, et le tout est parfaitement réalisé et empreint de vie.

Fabrice ALLARD
le 07/07/2004

À lire également

Forest City
Peloton
(Autres Directions in Music)
Tony
Itinérances
(Autres Directions in Music)
V/A
The Noise & The City
(Autres Directions in Music)
Harpagès
Simples Visions
(Autres Directions in Music)