Stafrænn Hákon / Dialect

Tour EP

(Resonant / La Baleine)

 date de sortie

00/09/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Dialect / Resonant / Stafrænn Hákon

 liens

Stafrænn Hákon
Dialect
Resonant

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

A l’occasion d’une tournée commune organisée par Resonant, Stafrænn Håkon (dont le nouvel album, Ventill/Poki, sortait concurremment) et Dialect (artiste anglais ayant signé, sur Resonant, un très intéressant 12" d’electronica en début d’année) proposaient un tour EP d’une quarantaine de minutes. Au programme deux morceaux de chaque artiste ou groupe et deux titres où chacun remixe l’autre.

Alors que son maxi hivernal était principalement porté sur l’electronica (même si le but du jeune anglais est de faire du post-rock traditionnel puis de le travailler via divers instruments électroniques), le titre de Dialect qui ouvre cet EP semble véritablement correspondre à la déclaration d’intention à l’instant évoquée : savoureuse rencontre entre musique électronique et post-rock, SittingInMoreThanOneChair offre une rythmique très structurée, la présence conjuguée d’une guitare et d’un piano et de savants jeux sur les breaks et les montées en puissance. Le second morceau de Dialect est en réalité un nouveau mix de Dead Animal Hymn, le titre par lequel débutait son 12" ; peu différente, cette nouvelle version semble toutefois plus sombre, plus torturée que la première, mais pas moins emballante.
Comme de coutume, Stafrænn Håkon nous livre deux titres de post-rock instrumental atmosphérique fort agréables, aux mélodies soignées, aux ambiances chaleureuses, aux guitares déliées ou en trémolo et fins glockenspiels ; mais, comme de coutume, on ne peut s’empêcher d’en attendre davantage de ce groupe qu’une musique balisée, presque convenue. Prenante, séduisante et enthousiasmante, la musique des islandais l’est assurément (surtout dans Tilburi, Kjotplanki étant un peu plus faible) ; originale, c’est plus discutable. Cela fait maintenant près de deux ans que nous côtoyons Stafrænn Håkon et nos remarques et impressions sont toujours les mêmes ; pourtant, nous ne désespérons pas et mettons beaucoup d’espoirs dans l’album qui sortait en même temps que ce tour EP. A suivre, donc.

Les remixes commencent par le titre d’ouverture du disque « destroyed » par Stafrænn Håkon : si la rythmique originale est conservée, le piano a disparu et le trémolo de guitare est renforcé ; on obtient alors un très beau titre aussi captivant par sa pulsation que par ses montées de six-cordes. Ensuite, Dialect se charge de « déstructurer » Vetur des islandais (morceau qui clôt Ventill/Poki) et, de fait, semble y parvenir (bien qu’on ne connaisse pas le titre initial) en épurant l’instrumentation pour n’en garder que le squelette (nappe, accords de piano, bribes de voix) auquel il adjoint une rythmique typique de ses propres productions.

Un disque qui permettra donc aux non-adeptes du vinyl de faire connaissance avec Dialect, aux connaisseurs de Stafrænn Håkon de confirmer leurs penchants pour le groupe, aux amateurs de rencontres entre post-rock et electronica d’apprécier deux tentatives plutôt réussies et aux personnes désireuses de défendre ce passionnant label qu’est Resonant de compléter leur discographie. Finalement, ça devrait faire du monde pour un disque sorti en édition limitée…

François Bousquet
le 02/11/2004

À lire également

02/04/2005
Rhâââ Lovely 2005 : Durutti
(Ecole St Martin)
Stafrænn Hákon
… sprengir ílát EP
(chat blanc records)
Stafrænn Hákon
...Skvettir Edik á Ref
(Resonant)
Calder
Down
(Nature Bliss)