O.Lamm

Hello Spiral

(Active Suspension / Chronowax)

 date de sortie

25/10/2004

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Pop

 appréciation

 tags

Active Suspension / Davide Balula / Domotic / Expérimental / O.Lamm / Pop / The Konki Duet

 liens

The Konki Duet
O.Lamm
Active Suspension

 autres disques récents
Medard Fischer
Lucky You
(Hidden Shoal Recordings)
Kenneth Knudsen & Oliver Hoiness
November Tango
(Stunt Records)
Daisuke Miyatani
Diario
(Schole)

Deuxième véritable album pour O.Lamm après Snow Party paru chez Active Suspension en 2002. Entre temps il se sera fait remixé sur My Favorite Things, et aura collaboré plus récemment avec Sutekh sur Six Residua, un split 12" où les deux artistes se remixaient mutuellement.
Ce deuxième album est en fait une véritable évolution par rapport à Snow Party, l’esprit pop bien enfoui dans ce premier album semblant éclore magnifiquement au milieu de cristaux de glace. Après l’hiver, le printemps.

On réalise immédiatement qu’il ne s’agira pas là d’une redite de Snow Party puisque le disque débute par la douce voix de Zoé Wolf (The Konki Duet) bientôt rejointe à la trompette par Kumi Okamoto, également membre du trio parisien. Une douceur omniprésente derrière laquelle fourmille de petites sonorités électroniques, de sifflements de bleeps, et une rythmique particulièrement efficace. A l’image de l’album, ce premier titre intègre toute une somme d’influences, allant de l’impro jazz aux expérimentations glitchs, mais le tout reste au service de la pop dans un esprit plutôt festif, voire même délirant. D’ailleurs O.Lamm a invité tous ses amis, et ils lui disent tous "bonjour" sur Hello Spiral que l’on croirait extrait d’un dessin animé, avant d’aller s’éclater sur la piste de danse en écoutant Rivets in the Skin of a Flying Fortress ou Street Cred et ses boucles électro-acid-house bien vite malmenées.

Si l’on retrouve ici la même densité du son de son premier album, une densité qui peut rebuter tellement le nombre d’éléments qui rentrent en collision est important, O.Lamm donne l’impression de mieux maîtriser ses collages et parvient généralement à mettre en avant l’élément moteur. La Variable Poney en est l’exemple le plus probant, mêlant rythmique syncopée, bruits filtrés, souffles, voix à la fois douce et crade, éléments mélodiques qui partent dans tous les sens mais qui au final trouvent leur accord avec la rythmique, des guitares saturées et larsens, formant une sorte d’"Intelligent Dance Pop" à couper le souffle.

Mais dans la deuxième partie de l’album le son devient un peu plus clair, un peu plus évident, et devrait sans peine convaincre tout amateur de pop réfractaire aux expérimentations électroniques. Lucifer Amp Song N°667 par exemple permet de retrouver Zoé au chant avec O.Lamm sur de longs accords d’orgue et mélodie de piano jouet, et Bruises laisse la part belle au Lucifer Amp Choir (qui comprend à peu près toute l’équipe Active Suspension et Clapping Music) pour un chant de chorale sur des drones et textures laptopesques. Finalement il était logique d’en arriver à Where Are You my Hero ?, sorte de ballade lap-pop mélancolico-romantique, douce rêverie tristoune une nouvelle fois illuminée par les voix de Zoé et Kumi.

Aussi, quand arrive That Very Moment, débutant par une pop épique, enlevée, on en a presque les larmes aux yeux, on imagine un bateau qui s’en va avec O.Lamm pour capitaine et tout son équipage chantant en choeur que "ce n’est qu’un au revoir". Hello Spiral c’est un peu comme une mer agitée mais avec toujours un couché de soleil au second plan.

Fabrice ALLARD
le 12/02/2005

À lire également

14/11/2009
Let’s Kiss & Make (...)
(Maroquinerie)
19/03/2013
Umberto / Egyptology
(Flèche d’Or)
O.Lamm
Snow Party
(Active Suspension)
03/10/2002
Pimmon - O.Lamm - Transfo
(Comédia)