Vesna

Snow Sences

(n5MD / Import)

 date de sortie

18/05/2004

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Electronica / n5MD / Vesna

 liens

Vesna
n5MD

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

Duo russe formé en 1998 par Dimitri Tchernjak et Alex Gaponenko, Vesna confirme avec ce premier album le très vif intérêt que l’on peut porter à la scène electronica slave, aux côtés notamment de Fizzarum, Nikakoi, EU, Alexandroid, Novel 23 et Sleepy Town Manufacture. Sorti sur le recommandable label de Oakland n5MD, actif depuis 2002 et qui a notamment sorti l’an dernier la très bonne compilation MD8, ce disque n’ambitionne certes pas de révolutionner le genre mais témoigne d’une fine sensibilité et d’une recherche mélodique fort appréciables, même s’il est permis de lui reprocher un peu de systématisme sur le plan des rythmiques.

On se situe en effet ici dans le domaine de l’electronica rythmée, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, et la musique du duo se veut facile d’accès et nullement hermétique. Des titres comme Autumn Coma ou Waxen Beats rendent bien l’ambiance à dominante vaporeuse qui se dégage d’un disque qui semble flirter en permanence sur la corde raide de la facilité sans jamais véritablement tomber dans ce piège. La combinaison d’une rythmique chaloupée, proche du hip-hop, et de motifs mélancoliques aériens (Road) ne témoigne sans doute pas d’une originalité transcendante mais séduit par son immédiateté et la légèreté qui transparaît des couches sonores concoctées par le duo. Ainsi, Lotus, avec ses nappes déposées sur un frémissement mi-métallique mi-aquatique, ou Mesmeric Diamantine et sa ritournelle tournoyante se révèlent très plaisants.

Dilemma ou Stellar Motion achèvent d’installer l’impression que ce beau disque est parfait pour la période hivernale, de par l’atmosphère cotonneuse et ouatée qui en émane, tout en ouvrant les portes sur le printemps (Vesna signifie printemps en russe) grâce à la chaleur qui domine la plupart des morceaux, malgré la glaciale beauté des nappes et des sonorités choisies (Rack Mode, présent sur la compilation précitée, ou le titre éponyme). En dépit de rythmiques insuffisamment variées et étoffées (Desrt), l’album ne lasse pas car il se compose de 14 vignettes oscillant entre 4 et 5 minutes et ne péchant donc pas par leur étirement. S’il n’est pas certain que ce disque jouisse d’un impact durable ou laisse présager d’un futur brillant pour ses auteurs, on l’appréciera à sa juste valeur comme un témoignage supplémentaire d’une scène russe qui insuffle un essor vivifiant à l’electronica classique.

Gilles Genicot
le 21/02/2005

À lire également

Proem
Until Here For Years
(n5MD)
Miwon
Jigsawtooth
(n5MD)
Near The Parenthesis
Music For The Forest Concourse
(n5MD)
Near The Parenthesis
L’Eixample
(n5MD)