Colleen

Colleen et les Boîtes à Musique (EP)

(Leaf / PIAS)

 date de sortie

02/10/2006

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Colleen / Electronica / Leaf

 liens

Colleen
Leaf

 autres disques récents
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)
Snow Palms
Everything Ascending / Circling (EP)
(Village Green)

Un an et demi après son deuxième album studio (et alors qu’a paru, entre temps, un enregistrement de la session qu’elle avait faite pour la radio néerlandaise VPRO, sur le label Mort Aux Vaches), Colleen nous propose un nouveau disque sur Leaf. Présenté comme un EP malgré ses trente-neuf minutes, Colleen et les Boîtes à Musique est en réalité le fruit d’une commande de France Culture et nous permet de retrouver l’univers gracile de la musicienne.

On sait, pour l’avoir fréquemment entendue raconter son plaisir à en dénicher de nouvelles, que Cécile Schott est friande de ces petites boîtes à musique qu’on remonte ; éléments utilisés de manière récurrente lors de ses concerts (souvent posés sur sa guitare, de manière à être " repiqués " par le micro de celle-ci), ils occupent ici la quasi-intégralité de l’espace sonore. Superposant les mélodies de plusieurs de ces boîtes, Colleen y ajoute quelques notes de Glockenspiel ou de vibraphone, de telle sorte qu’on reste dans des sonorités cristallines, aux réminiscences enfantines. Pourtant, la Parisienne ne se contente pas de ce choix unique de timbre et emploie par endroits des boîtes aux consonances plus graves et plus boisées (Charles’s Birthday Card, Happiness Nuggets), joue habilement sur des effets allant à la limite du larsen (The Sad Panther) ou sur le bruit du mécanisme de l’instrument (Under the Roof).

Ces utilisations différentes permettent au disque d’échapper au sentiment de répétition que l’on redoutait un petit peu avant d’y entrer. Plus encore, la dilatation des mélodies qui s’échappent des boîtes à musique (Your Heart is so Loud) participe de cette volonté manifeste de ne pas se limiter au son qui en sort mais de le traiter, à l’instar de ce Colleen peut faire, sur ses autres enregistrements ou sur scène, avec les arpèges de guitare ou les accords de mélodica (à cet égard, on retrouve, en fin de disque, I’ll read you a Story, classique de ses concerts avec cet empilement de divers instruments). Un disque bien dans la lignée de ce qu’on connaît de la jeune musicienne donc, sans véritable surprise, mais toujours agréable et ouvert à une certaine recherche sans toutefois trop en donner l’impression, une qualité assurément.

François Bousquet
le 13/10/2006

À lire également

Murcof
Cosmos
(Leaf)
06/03/2003
RandomNumber - Colleen
(Project 101)
Colleen
Les Ondes Silencieuses
(Leaf)
Colleen
The Weighing Of The Heart
(Second Language)