Infamous Labels 23 : Broklyn Beats avec Doily / Criterion

 date du concert

05/06/2002

 salle

Batofar,
Paris

 tags

Batofar / Criterion / Doily

 liens

Batofar

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)

Fidèles à notre rendez-vous mensuel avec les labels indépendants, nous nous rendions à la soirée Infamous Labels de ce mois sans connaître ni les labels présentés (Broklyn Beats et Soot Records), ni aucun des artistes jouant ce soir (Timeblind, Doily et Criterion). Arrivés un peu en retard, nous ratâmes le premier nommé.

Lorsqu’on pénètre dans la cale du Batofar, Doily et Criterion sont sur scène, mais c’est Doily seule qui joue. Elle, très college girl américaine (lunettes foncées, couettes et air mutin), lui, se déhanchant au rythme de la musique. Tous deux ont fondé ensemble le label Broklyn Beats et produisent, on s’en serait douté, un break-beat haché, saccadé et saturé. Sur des textures torturées, Heather Leitner (Doily) posa une rythmique martelante faite de samples superposés et imbriqués les uns aux autres pour un résultat malheureusement assez rapidement indigeste.
Plus tard, Criterion instilla, pour sa part, quelques samples et influences hip-hop, mais l’essentiel de son set était composé de structures concassées et triturées qui ne recueillirent pas véritablement nos suffrages.

Proches dans l’esprit et également un peu dans la musique produite de Tigerbeat 6, les deux artistes nous présentèrent des sets sans grande différenciation l’un de l’autre ; la partie la plus intéressante étant probablement celle où ils collaborèrent. En effet, entre leurs sets propres, ils nous offrirent une coopération au cours de laquelle les rythmiques se structurèrent davantage et où on vit même poindre un semblant de mélodie. Mais rien n’y fit, nous ne nous fîmes pas à ces prestations et quittâmes le navire rouge pour ce soir.

François Bousquet
le 08/06/2002