Arve Henriksen

Strjon

(Rune Grammofon / Differ-ant)

 date de sortie

26/02/2007

 genre

Electronique

 style

Expérimental

 appréciation

 tags

Arve Henriksen / Expérimental / Rune Grammofon

 liens

Arve Henriksen
Rune Grammofon

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Pour son troisième album solo, toujours sur Rune Grammofon, Arve Henriksen s’est entouré de deux de ses complices au sein de Supersilent : Helge Sten (à la guitare) et Ståle Storløkken (aux claviers).

Particulièrement à l’aise dans l’expérimentation légère où son jeu aérien se marie à merveille aux samples divers mis en arrière-plan (Green Water), Arve Henriksen, et c’est une de ses principales forces, ne se limite nullement à des improvisations à la trompette. En effet, un titre comme Black Mountain ne contient quasiment aucune note de cuivre, laissant les claviers, la guitare et les machines opérer pour un résultat très sombre. Du reste, on remarque sur ce nouveau long-format une place plus importante prise par l’électronique, qu’il s’agisse de l’installation de textures (construites en partant de sons « capturés » çà et là par Henriksen depuis plusieurs années) ou de la présence de rythmiques synthétiques (au reste, on ne distingue plus, à la différence des disques précédents, de batterie « réelle » sur Strjon).

Par ailleurs, l’instrument de prédilection du Norvégien peut se faire plus caressant (Leaf and Rock, Wind and Bow) ou plus plaintif (In The Light). De même, sa trompette sait mettre en place un dialogue profond et tendu avec la guitare d’Helge Sten (Twin Lake) ou avec un arrière-plan constitué d’une nappe et d’un bourdon type « voix de gorge » qui fera place à un timbre plus présent plus on s’avancera dans le morceau (Glacier Descent). Habité et intense, Strjon apparaît donc comme le digne successeur de Chiaroscuro et souligne, s’il en était encore besoin, la place prépondérante d’Arve Henriksen dans la scène jazz expérimental contemporaine.

François Bousquet
le 14/03/2007

À lire également

Arve Henriksen
Chron + Cosmic Creation
(Rune Grammofon)
Espen Eriksen Trio
Perfectly Unhappy
(Rune Grammofon)
Opsvik & Jennings
Commuter Anthems
(Rune Grammofon)