Yellow6

Painted Sky

(Resonant / La Baleine)

 date de sortie

02/04/2007

 genre

Rock

 style

Ambient / Post-Rock

 appréciation

 tags

Ambient / Post-Rock / Resonant / Yellow6

 liens

Yellow6
Resonant

 autres disques récents
Medard Fischer
Lucky You
(Hidden Shoal Recordings)
Kenneth Knudsen & Oliver Hoiness
November Tango
(Stunt Records)
Daisuke Miyatani
Diario
(Schole)

Normalement, inutile de présenter Yellow6, projet du guitariste Jon Attwood dont on parle régulièrement sur ces pages. EP, albums, compilations, remixes, si vous êtes nouveau sur EtherREAL, vous pourrez parcourir un certain nombre de chroniques de ses diverses productions. Painted Sky est un album de plus, dans la droite lignée de ses précédents travaux, mais son premier sur l’attachant label Resonant.

Alors oui, effectivement, Yellow6 ne change pas vraiment, mais en même temps sa musique nous semble tellement intemporelle qu’on ne voit pas pourquoi elle devrait changer. On retrouve donc ce post-rock à la sauce ambient, régulièrement grave (I Know I Shouldn’t (But I Do)), voire même sombre, où les guitares côtoient des nappes électroniques directement sorties d’un synthé (Realisation, Pleasure/Pain), ou de manière plus convaincante avec un mélodica sur le très beau I Loved You More Before I Knew You Loved Me. Il s’agit là d’une musique qui a besoin de prendre le temps de se poser, et Jon Attwood maîtrise son travail. La plupart des titres s’étalent sur 6 à 8 minutes, avec souvent une intro franchement ambient aux guitares cristallines ou fantomatiques (les fans des Cocteau Twins apprécieront), pour monter progressivement vers une certaine dureté. Un son plus sec, plus fort, plus sale qui semble faire montre d’une violence contenue.

Ce que l’on n’attendait pas, c’est l’apparition parfois, d’une rythmique, apportant une énergie et une force nouvelle. Common se trouve ainsi un peu syncopé, presque cassant sous l’effet d’une boite à rythme, et Eighteen Days a son petit côté "live" grâce à une batterie au second plan.
Pour finir, deux titres d’esprit un peu plus rock puisque Maré est régulièrement parsemé de guitares saturées au second plan, et Azure, s’il respecte le format précédemment exposé, voit lui aussi ses guitares se faire plus incisives.

Un album de plus donc, avec un Yellow6 fidèle à lui même, tant dans son style musical que dans la qualité.

Fabrice ALLARD
le 24/07/2007

À lire également

Yellow6
STHLM
(Distant Noise Records)
Library Tapes
Feelings For Something Lost
(Resonant)
V/A
Bucolique vol.2
(Arbouse Recordings)
thisquietarmy + Yellow6
Death
(Basses Frequences)