Dag Rosenqvist & Rutger Zuydervelt

Vintermusik

(Autoproduit)

 date de sortie

00/12/2006

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

Gräs Som Bryts Och Går Av (MP3 complet)

 tags

Ambient / Autoproduit / Jasper TX / Machinefabriek

 liens

Jasper TX
Machinefabriek

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Dag Rosenqvist et Rutger Zuydervelt, deux noms qui peuvent intriguer. Il s’agit là des vrais noms d’artistes plus connus respectivement sous les noms de projets Jasper TX et MachineFabriek, tout deux ayant sortis des albums sur Lampse et tout deux ayant déjà fait l’objet d’articles sur ces pages. Pas de label derrière cet album, il s’agit juste d’un CD-R de plus dans l’immense discographie de MachineFabriek, limité à 200 exemplaires.

Présenté comme la bande son de l’hiver passé avec six pièces composées autour de cette thématique, ce sera pour nous l’occasion de rafraîchir notre été (si le besoin se faisait sentir). Histoire de se mettre dans le bain, l’album débute avec une pièce de 13 minutes de pure ambient. Mais dans le genre, on fait guère mieux !! Notes répétitives hypnotiques, lente montée du volume, sonorités qui se décomposent et fusionnent tout en gardant leur identité propre, impression de fourmillement, mouvements denses, impression d’être immergé dans le son. Des field recordings doivent être de la partie, apportant micro-bruitages, grésillements, frétillements. On n’est pas très loin du meilleur de Biosphere, si ce n’est mieux.
Difficile d’attribuer telle composante à tel ou tel artiste, Rosenqvist et Zuydervelt oeuvrant à peu près dans le même registre, à savoir les guitares traitées au profit de musiques ambient. Justement, les guitares on les trouve très présentes, mais noyées, sur Gräs Som Bryts Och Går Av : accords réguliers, répétitifs, grosse réverb, cela fonctionne mais reste anodin. On préférera ce son proche de la harpe, les chuintements rythmiques, l’abondance de bruitages, et la profondeur des basses de Blåsa Rök ou la violence des textures granuleuses et la gravité des drones de Ljus I November même si le long passage au piano et voix d’enfants lui fait perdre de sa force. Comme il a commencé, l’album se termine avec une pièce de près de 13mn d’ambient polaire à base de drones de guitare, quelque peu réchauffés par des choeurs variés flirtant avec les chants traditionnels scandinaves.

Le tout prend place dans un joli packaging, carton plié en deux rangé dans une pochette plastique. Bel objet, sublime musique.

Fabrice ALLARD
le 25/07/2007

À lire également

Shivers
s/t
(Miasmah)
Banabila & Machinefabriek
Travelog
(Lumberton Trading Company, Tapu Records)
27/03/2010
Brussels Electronic (...)
(Bozar)
Dag Rosenqvist & Matthew Collings
Hello Darkness
(Denovali Records)