Six Twilights

s/t

(Own Records / Differ-ant)

 date de sortie

29/06/2007

 genre

Rock

 style

Pop / Post-Rock

 appréciation

 écouter

Tonight I’m Letting You Drive (MP3 complet)

 tags

Own Records / Pop / Post-Rock / Six Twilights

 liens

Six Twilights
Own Records

 autres disques récents
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)

Projet solo du musicien de Portland, Aaron Gerber (par ailleurs actif au sein de A Weather), Six Twilights nous propose, sur le très recommandable label luxembourgeois Own Records, une post-pop à base de chant ouaté, d’ambiances cotonneuses et de légères triturations.

Sur des nappes de guitares oscillant légèrement comme tremblantes de froid, l’États-unien, accompagné au chant par Liz Isenberg et Zoë Wright, posent donc leurs voix hésitantes, elles aussi légèrement frémissantes. Au reste, le traitement des voix en rajoute dans ce côté chancelant en superposant une piste faite uniquement de bribes de chant à la première piste vocale (Enclosed Piece Of Sky, Scarf, Bed). Une guitare plus claire fait de temps à autre son apparition, juste pour lâcher quelques notes plus claires, comme si elle avait eu bien de la peine à s’extirper de cet amas moutonneux. Mais la majorité du disque œuvre cependant dans cette atmosphère décrite précédemment, à la fois incertaine et peu sûre, de par sa fragilité, mais également formidablement accueillante, voire berçante (par la grâce du jeu en flux et reflux de l’harmonium, comme dans The Way You Smile ou Full With Snow par exemple).

Conséquence de cet attachement porté aux ambiances et aux différentes strates musicales, le disque n’est pas aussi abouti sur le plan mélodique que ce qu’on pouvait espérer. Partant, une première écoute s’avère plutôt déconcertante, donnant l’impression impalpable qu’on a entendu plusieurs fois le même morceau (mettons de côté les titres dans lesquels une guitare acoustique dénudée intervient : I Can’t Even Begin To Tell You, Still Talk (Acoustic) et, dans une moindre mesure, Tonight I’m Letting You Drive). Pour autant, se replonger dans ce premier album est nécessaire afin de percevoir le travail subtil opéré par la musique de Six Twilights. De surcroît, entre deux écoutes, on pourra visionner le DVD livré avec l’album, suite de divagations cinématographiques tout à fait raccords avec les atmosphères proposées par Aaron Gerber.

François Bousquet
le 07/10/2007

À lire également

Pausal
Sky Margin
(Own Records)
Chihei Hatakeyama
Ghostly Garden
(Own Records)
Good Night & Good Morning
s/t
(Own Records)
The Green Kingdom
Twig And Twine
(Own Records)