Fluorescent Grey

Gaseous Opal Orbs

(Record Label Records / Import)

 date de sortie

29/02/2008

 genre

Electronique

 style

Electronica / Expérimental

 appréciation

 écouter

3 extraits (Flash)

 tags

Electronica / Expérimental / Fluorescent Grey / Record Label Records

 liens

Fluorescent Grey
Record Label Records

 autres disques récents
Yellow6
About The Journey
(Sound in Silence)
Svarte Greiner
Apart
(Miasmah)
Dmitry Evgrafov
Comprehension Of Light
(130701)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)

Encore un album pas comme les autres avec ce projet de Robbie Martin. Il s’agit là officiellement de son deuxième album qui devait sortir sur le label Isolate. Suite au décès de Wai Cheng, fondateur d’Isolate, Robbie Martin décide de sortir son nouvel album sur son propre label, Record Label Records, chez qui on trouve notamment Scorn et O.S.T.

La musique de Fluorescent Grey est riche, dense et complexe. L’Américain semble composer à partir de multiples sonorités réelles, traitées et assemblées à la manière d’une musique concrète épileptique, au point de créer un royaume d’abstractions. Toutes les sources sonores ne sont pas précisées, mais à la lecture des notes de pochette, on se rend compte que Robbie Martin est un véritable sculpteur sonore, utilisant toutes les techniques de traitement du son mises à sa disposition pour créer de nouvelles sonorités.
On se retrouve alors dans des contrées inconnues, avec toutefois quelques indications nous permettant de faire des connexions avec quelques artistes. L’album s’ouvre de manière très abstraite, impression de collage de cris d’animaux, percussions métalliques et martellement de basses jusqu’à l’obtention d’une rythmique syncopée que ne renierait pas le duo Autechre. Une richesse rythmique que l’on retrouve assez régulièrement, que ce soit sur Molten Ghost avec quelques élucubrations mélodiques, sur Physically Modelled Theme For Children, un titre qui sonne étonnamment acoustique alors que chaque sonorité a été créée par synthèse, ou encore sur le caudal Are You Aware Of The Pink Light Emanating From Your Navel ? qui flirte avec le concassage mécanique sur des nappes ambient. Quand elles ne sont pas électroniques, les percussions se font tribales (Ayhuascaro Empyreal) avec micro bruitages électroniques pouvant rappeler le travail de Matmos. La densité sonore constatée sur l’ensemble de l’album, le son un peu étouffé, des bouillonnements apportent parfois une ambiance aquatique (Teleological Attractor), et kaléidoscopique à la musique de Fluorescent Grey.
On notera par ailleurs deux titres très différents de la tonalité générale. Palette Swap Dub tout d’abord qui, comme son titre l’indique revisite le dub un peu à la manière de The Orb. Un peu plus tard c’est à la musique traditionnelle irlandaise que L’artiste s’attaque, flûte et guitare, le tout bientôt haché, scratché, destructuré.

Encore un disque inclassable (donc indispensable ?), pour amateurs d’avant-garde électronique.

Fabrice ALLARD
le 20/04/2008

À lire également

Mike Dunkley
Corpus Clock
(Record Label Records)
Nommo Ogo
Across Time and Space
(Record Label Records)
Dalglish
Venoyn
(Record Label Records)
V/A
Drinking the Goat’s Blood
(Record Label Records)