Yoshio Machida

Hypernatural #3

(Baskaru / COD&S Distribution)

 date de sortie

00/04/2008

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica / Glitch / Field Recordings

 appréciation

 écouter

2 extraits (Flash)

 tags

Aki Onda / Ambient / Baskaru / Electronica / Field Recordings / Glitch / Yoshio Machida

 liens

Aki Onda
Baskaru
Yoshio Machida

 autres disques récents
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)
V/A
Cottage Industries 8
(Neo Ouija)

Yoshio Machida, artiste japonais dont nous parlons pour la première fois sur ces pages, vient de sortir le dernier volet de sa trilogie Hypernatural, initiée en 1999. L’artiste œuvre dans un registre ambient expérimentale, notamment en retraitant par l’électronique des sons issus d’instruments acoustiques ou de field recordings.

Sur ce troisième volet, sa principale source sonore sont des steel pan, percussion originaire des Caraïbes au son clair et coloré. Source sonore devenu matière malléable sous les effets du laptop, les steel pan deviennent parfois méconnaissables. On retrouve l’aspect métallique, la clarté, mais le Japonais opère tous les brouillages sonores à sa disposition pour créer autre chose. Fracture, syncope, reverse, saturation, grésillements, ruptures, pour obtenir au final un album post-Fennesz (Scene27 : Symphony). En effet, une fois la guitare remplacée par les steel pan, le travail que Yoshio Machida propose sur cet album se rapproche du style de l’Autrichien (Ocean Of Memory) sans pour autant être aussi systématique.
On retrouve bien sûr ce qui faisait déjà partie intégrante de ses précédents travaux, à savoir l’utilisation de field recordings, que ce soit de manière très classique comme l’accompagnement de piaillements d’oiseaux sur les 13 minutes bucoliques du caudal Hypernatural ou le flux et reflux de la mer en guise d’introduction sur Scene27 : Symphony, ou dans un style plus engagé comme ces chants d’enfants qui semblent provenir d’une école sur fond de bruit mécanique de ce que l’on pense être des machines agricoles (Scene05 : Bubbles). Le traitement de ces enregistrements d’ambiance donne des résultats plus complexe, avec des voix brouillées, un son haché, un montage fracturé, des crissements métalliques sur le bien nommé Camouflage avec la participation de Aki Onda. L’ensemble s’enveloppe petit à petit d’un drone cristallin et de crissements numériques qui apportent douceur, cohésion et subtilités mélodiques.

Doux et contemplatif Hypernatural #3 est un album qui invite à prendre le temps, rester les yeux dans le vague en regardant les reflets du soleil sur la mer (Scene16 : Retrospective Future), et sentir le temps s’arrêter de tourner au fil de Silhouette. Beau, tout simplement.

Fabrice ALLARD
le 20/07/2008

À lire également

Lugano Fell
Slice Repair
(Baskaru)
27/03/2008
Présences Electronique
(Maison de la Radio)
08/11/2006
Aki Onda / Kan Mikami /
(Imprimerie 168)
V/A
Send + Receive - 10 Years of Sound
(Send + Receive)