Le Pulle

 auteur

Emma Dante

 metteur en scène

Emma Dante

 date

du 17/03/2009 au 11/04/2009

 salle

Théâtre du Rond-Point,
Paris

 appréciation
 tags

Emma Dante / Théâtre du Rond-Point

 liens

Théâtre du Rond-Point

 dans la même rubrique
du 21/09/2016 au 08/10/2016
Nobody
(Théâtre Monfort)
du 10/05/2016 au 04/06/2016
Je suis Fassbinder
(Théâtre de la Colline)
du 17/03/2016 au 03/04/2016
En Route – Kaddish
(Nouveau Théâtre de Montreuil)
du 16/03/2016 au 26/03/2016
L’Adversaire
(Théâtre Paris-Villette)

Principalement découverte il y a deux ans lorsque plusieurs de ses spectacles furent montés en région parisienne de manière quasi-simultanée, Emma Dante, dramaturge italienne d’une quarantaine d’années, avait marqué par sa langue âpre. Elle revient au Théâtre du Rond-Point cette saison avec Le Pulle, pièce tout juste créée et dans laquelle elle s’attache au quotidien de prostituées vivant à Palerme, le tout en VO dans ce qui est qualifié, dès le sous-titre, d’ « opérette amorale ». À cet égard, on s’expliqua mal les dizaines de spectateurs qui quittèrent la grande salle du théâtre, choquées de se retrouver en face de travestis et transsexuels qui jouent avec des godemichés et des poupées gonflables tout en en rajoutant dans l’outrance. Du sous-titre précité à l’affiche (un couple de mariés avec un travesti non rasé en robe blanche), on ne peut pourtant pas dire que le spectacle n’ait pas annoncé la couleur.

Alternant passages chantés et discussions enlevées, les cinq prostituées (« pulle » étant l’argot palermitain les désignant) évoluent sur le plateau, accompagnées de trois fées et d’Emma Dante elle-même, mi-meneuse de revue, mi-ange des ténèbres. Au-delà de ce mélange de texte et de chant, la pièce croise théâtre et danse par la grâce de comédiens-danseurs tout à fait à l’aise dans cette seconde discipline. Il en résulte de très beaux tableaux comme l’apparition des prostituées en fond de scène, éclairées par des spots rouges renvoyant aux peep-shows, une course-poursuite entre une Mini Cooper télécommandée et l’une des prostituées ou la scène finale de mariage.

On regrettera alors qu’Emma Dante sacrifie à quelques clichés conduisant l’une des « pulle » à rêver éternellement du grand amour, l’autre à ressasser le traumatisme fondateur subi à l’enfance et les cinq héroïnes à se retrouver régulièrement pour des scènes de maquillage où règnent babillage et excentricité verbale tellement souvent associés à l’Italie. Bref, l’amitié est plus forte que tout et chaque personnage, sous ses apparences grandiloquentes et joyeuses, révèle une fêlure ; on a connu plus impertinent comme propos… In fine, le mélo a donc gagné mais on y préfèrera le souvenir de la truculence visuelle et langagière.

Autres dates :
- du 5 au 7 mai 2009 : Théâtre national de la Communauté Française - Bruxelles
- 12 et 13 mai 2009 : Théâtre de la Foudre - Petit-Quevilly
- 15 mai 2009 : La Comète - Châlons en Champagne
- 19 mai 2009 : Théâtre de l’Union - Limoges
- 29 et 30 mai 2009 : Le Maillon - Strasbourg
- du 3 au 5 juin 2009 : TNT - Toulouse
- 28 et 29 août 2009 : Théâtre du Loup - Les Acacias

François Bousquet
le 06/04/2009

À lire également

du 08/11/2007 au 18/11/2007
Arrojad mis Cenizas (...)
(Théâtre du Rond-Point)
du 15/10/2009 au 14/11/2009
Sextett
(Théâtre du Rond-Point)
du 24/05/2012 au 03/06/2012
Un Mage en Été
(Théâtre du Rond-Point)
du 12/11/2013 au 08/12/2013
Élisabeth ou l’Équité
(Théâtre du Rond-Point)