Les Histrions (détail)

 auteur

Marion Aubert

 metteur en scène

Richard Mitou

 date

du 19/09/2006 au 28/10/2006

 salle

Théâtre de la Colline,
Paris

 appréciation
 tags

Marion Aubert / Théâtre de la Colline

 liens

Théâtre de la Colline

 dans la même rubrique
du 21/09/2016 au 08/10/2016
Nobody
(Théâtre Monfort)
du 10/05/2016 au 04/06/2016
Je suis Fassbinder
(Théâtre de la Colline)
du 17/03/2016 au 03/04/2016
En Route – Kaddish
(Nouveau Théâtre de Montreuil)
du 16/03/2016 au 26/03/2016
L’Adversaire
(Théâtre Paris-Villette)

Pour débuter la saison au Théâtre National de la Colline, la dernière pièce en date de Marion Aubert, jeune auteur française, est programmée. Les Histrions (détail), mettant aux prises seize comédiens et quatre musiciens, se veut une sympathique et enlevée évocation de l’histoire de l’humanité.

De fait, la pièce s’ouvre par l’abattage d’un Monsieur Loyal qui nous présente des personnages (quatre ou cinq différents par comédiens) aux noms farfelus : La femme sève, La femme qui voit flou, L’homme de trop, Le chasseur de Blanche-Neige, L’homme en enfilade, Le petit docteur en culotte courte, La femme qui avait un rayon de soleil entre les dents, etc… S’accessoirisant à toute vitesse, les comédiens passent ainsi d’un rôle à l’autre avec une jubilation certaine. Après ce prologue, place à la Genèse de la Terre dans un tableau particulièrement réussi où Le jardinier céleste donne naissance, via La femme des origines (postée en haut d’un échafaudage faisant office de vaste jupe) aux Étoiles, à la Lune, au Soleil et à la Terre. Une fois cette dernière créée, il est temps de relater l’histoire de tous les personnages dévoilés en préambule. Là encore, inventivité et débrouillardise sont de mise afin de mettre en place ces historiettes à la fois drôles et émouvantes avec juste ce qu’il faut de sous-texte signifiant.

Si l’exercice appelle nécessairement quelques disparités entre les séquences, certaines s’avérant très réussies (La femme toute en jambes et son accent chantant, L’homme né d’une boule de Noël), d’autres plus faciles (Les mariés, reprenant l’éternel Œdipe), l’ensemble est suffisamment réjouissant et fait preuve de suffisamment de liberté pour emporter l’adhésion. En témoigne cette mythique scène de catch dans laquelle, sur un ring installé avec deux cordes et trois tapis de gymnastique, La vieille du premier rang (personnage aux ressorts comiques certains, placé sur un côté du plateau et commentant ce qui s’y déroule) s’engage dans un combat contre un représentant de la plèbe. Après quelques instants, ce sont les vingt personnes qui se retrouvent allongées les unes sur les autres, dans une ambiance entre l’orgie et le combat de classes, symbole du mélange jouissif auquel ces Histrions nous ont convié.

Autres dates :
- du 22 au 24 novembre 2006 : Le Volcan – Le Havre
- 29 et 30 novembre 2006 : La Coursive – La Rochelle
- 8 et 9 décembre 2006 : Théâtre de Suresnes
- du 15 au 17 décembre 2006 : La Criée – Marseille
- du 9 au 14 janvier 2007 : TNT – Toulouse
- du 17 au 19 janvier 2007 : Comédie – Clermont-Ferrand
- du 23 au 25 janvier 2007 : Le Quartz – Brest
- du 30 janvier au 2 février 2007 : Théâtre de Lorient
- du 7 au 11 février 2007 : Théâtre National de Nice
- 16 et 17 février 2007 : Théâtre de Cavaillon
- du 13 au 15 mars 2007 : Espace Malraux – Chambéry
- du 20 au 24 mars 2007 : MC2 – Grenoble
- du 27 au 30 mars 2007 : Le Nouvel Olympia – Tours
- 4 et 5 avril 2007 : L’Équinoxe – Châteauroux
- du 2 au 4 mai 2007 : TNBA – Bordeaux
- du 22 au 25 mai 2007 : Théâtre National Populaire - Villeurbanne

François Bousquet
le 11/10/2006

À lire également

du 25/09/2002 au 27/10/2002
Skinner
(Théâtre de la Colline)
du 12/05/2015 au 06/06/2015
Affabulazione
(Théâtre de la Colline)
du 22/01/2010 au 17/02/2010
La Pierre
(Théâtre de la Colline)
du 28/03/2013 au 27/04/2013
Yukonstyle
(Théâtre de la Colline)