Das Chrom + & Du

 chorégraphe

Va Wölfl

 date

du 06/06/2008 au 08/06/2008

 salle

MC93,
Bobigny

 appréciation
 tags

MC93 / Va Wölfl

 liens

MC93

 dans la même rubrique
21/06/2019 et 22/06/2019
The Swan And The Pimp
(Nouveau Théâtre de Montreuil)
du 03/05/2019 au 05/05/2019
At The Still Point Of The Turning World
(Carreau du Temple)
du 28/03/2019 au 03/04/2019
Twenty-Seven Perspectives
(Théâtre de Chaillot)
du 13/03/2019 au 23/03/2019
Ruine
(Théâtre Monfort)

Pour clore les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, la MC93 de Bobigny accueillait Va Wölfl et le collectif de Düsseldorf Neuer Tanz pour une production au titre aussi opaque qu’intriguant : Das Chrom + & Du.

Tandis que des néons cliniques éclairent un plateau délimité par trois hauts pans immaculés, huit danseurs vident des cartons afin d’étaler plusieurs centaines de livres sur le sol jusqu’à recouvrir tout l’espace. Côté jardin, une douzaine de platines vinyle automatiques déversent un flot continu, limite assourdissant, de techno mâtinée de drum’n’bass, mixée en direct grâce à deux consoles installées sur le plateau même. Voulant rapprocher matraquage musical (auquel il faut ajouter des interventions à la trompette, réalisées tour à tour par chacun des intervenants) et chaos culturel, symbolisé par cette dispersion de livres qui seront ensuite foulés par les danseurs, le chorégraphe allemand peine pourtant à faire sens, au-delà de la performance produite.

En effet, pour de rares moments réussis (un court pas de deux avec platines vinyle portées à bout de bras, des face-à-face frontaux appuyés sur des livres, quelques tableaux de groupe dans le dernier quart d’heure), le reste se perd dans une facilité insistante. Toutes les actions interviennent ainsi en redondance par rapport à la musique électronique : mise en boucle des mêmes gestes, mouvements saccadés mimant une danse robotique, arrêt pétrifié des danseurs à chaque break musical, superpositions de cris et d’envolées free d’une trompette alors que la polyrythmie se déchaîne dans les enceintes, etc… Si la cohérence du propos nécessitait effectivement un lien entre musique et danse, il aurait pu être moins explicitement souligné, faisant peut-être un peu plus confiance aux capacités du spectateur à opérer ce rapprochement.

François Bousquet
le 12/06/2008

À lire également

06/04/2006
Banlieues Bleues : (...)
(MC93)
16/05/2009 et 17/05/2009
The Best And The Worst
(MC93)
du 31/03/2014 au 15/04/2014
Au Bord
(MC93)
du 10/01/2014 au 21/01/2014
La Chinoise 2013
(MC93)