Lawrence English

A Colour For Autumn

(12k / Import)

 date de sortie

16/03/2009

 genre

Electronique

 style

Ambient / Field Recordings

 appréciation

 écouter

2 RealAudio complets

 tags

12k / Ambient / Field Recordings / Lawrence English

 liens

12k
Lawrence English

 autres disques récents
Target Archery
Clock of the Long Now
(Autoproduit)
David Cordero & .tape.
Seep
(Nature Bliss)
Ceramic TL
Sign Of The Cross Every Mile To The Border
(Halocline Trance)
Giulio Aldinucci
Borders And Ruins
(Karl Records)

Après avoir été, probablement à tort, ignoré de ces pages pendant plusieurs années, Lawrence English est en passe d’en devenir un artiste régulier en cette année 2009. A Colour For Autumn s’avère en effet déjà le troisième disque de l’Australien évoqué ici, album paraissant cette fois-ci sur 12k, label avec lequel Lawrence English partage naturellement quelques ambitions musicales.

La présentation nous annonce le deuxième disque d’une série consacrée aux saisons (après For Varying Degrees Of Winter sorti par Baskaru en 2007), ce qu’on essaiera d’occulter, sceptique que l’on a appris à être face à ces déclarations d’intention et à ce genre de concept. Prenons plutôt l’album pour ce qu’il est : un (court) disque d’ambient dans lequel l’Australien alterne entre morceaux formé par plusieurs nappes superposées (Droplet avec son enregistrement du mistral balayant Notre-Dame-de-la-Garde) et titres où s’épanche une guitare enveloppante (Watching It Unfold, The Surface Of Everything).

Dans l’un ou dans l’autre des deux styles, c’est avec une même grâce qu’opère Lawrence English (parfois secondé par la voix de Dean Roberts ou les apports électroniques de Fennesz), qui plus est avec une certaine économie de moyens parfaitement en phase avec la tonalité générale du propos. Ne jouant pas trop sur la dimension évocatrice de ses compositions, l’Australien semble y préférer une forme de vagabondage musical, au gré de ses inspirations et de la manière dont s’agencent les différents éléments utilisés. En toute hypothèse, il en résulte un fort bon album, nouveau témoignage des qualités de son auteur.

François Bousquet
le 16/06/2009

À lire également

Minamo
Durée
(12k)
Motion
Every Action
(12k)
Illuha
Shizuku
(12k)
Doron Sadja
A Piece of String, a Sunset
(12k)