V/A

Bip-Hop Generation v.9

(Bip-Hop / La Baleine)

 date de sortie

20/10/2008

 genre

Rock

 style

Ambient / Expérimental / Future Jazz / Néo-Classique / Post-Rock

 appréciation

 écouter

7 MP3 (extraits)

 tags

Ambient / Andrey Kiritchenko / Antenna Farm / Bip-Hop / Expérimental / Future Jazz / Hauschka / Kammerflimmer Kollektief / Néo-Classique / Post-Rock / Spaceheads

 liens

Spaceheads
Kammerflimmer Kollektief
Andrey Kiritchenko
Bip-Hop
Hauschka

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

À l’image du label tout entier qui a peu à peu élargi son champ d’investigation au-delà de l’electronica stricto sensu (pour aller vers l’ambient, le post-rock ou le néo-classique), les compilations Bip-Hop Generation ont su, depuis 2000 qu’elles rythment le travail de la structure marseillaise, évoluer avec subtilité. Nouveau témoignage avec ce neuvième volume, regroupant plusieurs artistes déjà bien connus de ces pages.

Ainsi, les deux premiers titres du disque sont confiés aux Allemands de Kammerflimmer Kollektief qui, jusqu’à présent, ne nous avaient en vérité que moyennement convaincus. Bien qu’appréciant les différentes composantes employées par le collectif (squelette post-rock, inspirations free-jazz, orchestrations soignées), leurs morceaux nous avaient en effet toujours paru manquer d’un petit quelque chose. Les deux morceaux ici présentés balayent toutes nos réticences en parvenant à transcender leur matériau, notamment dans A Dark Grey Moonlight In The Lowlands qui se révèle, en réalité, être un remix par Strings of Consciousness. Même mariage de post-rock et de jazz chez Spaceheads avec cette trompette d’Andy Diagram et ces roulements de batterie de Richard Harrison. Quel dommage, à l’écoute de ces deux titres (avec une préférence pour le premier, Urban Bull en rajoutant quelque peu dans la pédale wah-wah), que les Anglais ne sortent plus de disque, ni ne se produisent plus sur scène ! Le propos s’apaise nettement avec les deux morceaux d’Andrey Kiritchenko, opérant principalement avec sa guitare, traçant de languides arpèges accompagnés de quelques crépitations électroniques, une trompette étouffée ou de petites clochettes.

Après ces artistes croisés à plusieurs reprises, Bip-Hop poursuit son travail de découverte en proposant trois titres d’Illàchime Quartet, formation napolitaine intégrant elle aussi des inflexions jazz (jeu du piano, ensemble plutôt débridé) ou électroniques à une base qu’on qualifiera de post-rock. Suffisamment attirante, cette dizaine de minutes nous incitera assurément à suivre le travail des Italiens à l’avenir.

Collaboration alléchante ensuite puisque les Londoniens d’Antenna Farm oeuvrent avec l’Allemand Hauschka sur Piano Glasses Laptop. Comme gagnés par l’atmosphère générale de cette compilation, les premiers laissent tout d’abord de côté toute dimension bruitiste afin de se couler dans les volutes plus suaves développées par le second ; par la suite, le piano se fait plus martelant et les incursions électroniques plus présentes. Enfin, pour clore idéalement ce neuvième numéro, Adrian Klumpes opte pour la superposition de lignes de piano et contourne ainsi savamment les canons du néo-classique.

François Bousquet
le 28/07/2009

À lire également

V/A
Tempo Technik Teamwork
(Staubgold)
V/A
Bip-Hop Generation v.6
(Bip-Hop)
29/03/2000
Third Eye Foundation (...)
(Batofar)
Scanner + Tonne
Sound Polaroids
(Bip-Hop)