:Take: / White/Lichens

Three:Four Split Series - Volume 1

(Three:Four Records / Import)

 date de sortie

02/06/2009

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone / Minimal / Post-Rock

 appréciation

 écouter

Joie de résistance (Flash)

 tags

:Take: / Three:Four Records / Ambient / Drone / Lichens / Minimal / Post-Rock / White/Lichens / White/Light

 liens

White/Light
White/Lichens
:Take:
Three:Four Records

 autres disques récents
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)
The Star Pillow
Music For Sad Headbangers
(Midira Records)
Lali Puna
Being Water (EP)
(Morr Music)
Kin Leonn
Commune
(Kitchen.)

Après la compilation dont on parlait il y a deux semaines, voici la deuxième référence du label Three:Four Records qui se trouve être dans la parfaite lignée de Err on the Good Side. En effet, c’est :Take:, soit Jérôme Boutinot, membre de l’équipe Ali_Fib, qui est en charge de la face A de ce 10". Par ailleurs, en tant qu’organisateur de concerts, il a eu l’occasion de faire jouer White/Lichens, trio de Chicago que l’on trouve sur la face B.

On est ici en terrain a peu près connu puisque l’on a déjà parlé de ces artistes sur EtherREAL, en particulier lors de chroniques de concerts. On découvrait la musique de :Take: il y a peu, au Rigoletto en compagnie de Felicia Atkinson et Oldine, où il nous proposa un court set de guitares cristallines. On est du coup un peu surpris par un autre versant de son travail avec son premier titre, Paysage avec fer, ultra minimal, composé d’une nappe pure et oscillante que viennent chatouiller de petits et timides égrenages de guitare. Conceptuel, tandis qu’avec Joie de résistance on se rapproche de ce que l’on avait vu en concert : guitares claires, répétitive sur un plan, lentes évolutions mélodiques sur un autre, jusqu’à la jonction finale.
White/Lichens proposent quant à eux une seule pièce de 10 minutes assez étonnante. Lente mise en place à base de bruitages granuleux, progressive montée d’un drone dont on aura du mal à dire s’il est électrique ou électronique, violentes déflagrations de guitares, cris et déchirements numériques, pour finir par la douceur de synthés analogiques tournoyants et psychédéliques. Autant d’éléments hétéroclites, drone, rock, électronique, mais Tonight’s the Night est un continuum, une seule et unique pièce dont chaque strate apparaît comme une suite logique.

Au final, deux faces très différentes sur la forme, mais une base commune, le goût des drones et des lentes évolutions sonores. Comme pour la compilation, ce split uniquement disponible au format vinyle est livré avec un coupon permettant de télécharger les versions MP3.

Fabrice ALLARD
le 03/08/2009

À lire également

26/04/2012
Jasper TX / :Take :
(Espace B)
V/A
Err on the Good Side
(Three:Four Records)
Bio + Larkian + Les Poissons Autistes
S/t
(Three:Four Records)
21/04/2011
Absent Without Leave (...)
(Espace B)