Festival ConneXe 02 : Komori - Köhn

 date du concert

08/11/2002

 salle

Maison des Métallos,
Paris

 tags

Festival ConneXe 02 / Köhn / Komori / Maison des Métallos

 liens

Komori

 dans la même rubrique

Ouverture d’une nouvelle salle de concert ce week-end dans le cadre du Festival ConneXe 02. Située à la fois au cœur de Belleville et à quelques encablures du Nouveau Casino, la Maison des Métallos, ancien bâtiment syndicaliste, existait, en fait, depuis longtemps, mais va, petit à petit, s’orienter vers la musique. On entre tout d’abord dans une grande salle où on trouve à gauche le bar et au centre plusieurs endroits où s’asseoir (par exemple pour lire Libé, le journal étant offert sur place), on passe des portes à double battant pour se retrouver dans une autre salle, style salle de bal avec scène de théâtre au fond et colonnes sur les côtés. Y a été rajouté une estrade en échafaudage faisant face à la scène (de telle sorte qu’en entrant dans la pièce, on tombe directement sur les gradins qui la composent, en haut desquels est située la plate-forme où jouent les différents musiciens. Un espace plutôt grand, donc, où fumer étant prohibé, un va-et-vient s’instaure rapidement entre la pièce où ont lieu les concerts, celle où est le bar et l’extérieur. On appréciera également le fait de pouvoir disposer sans problème de chaises dans la salle de concerts ; en revanche, le personnel de la salle (et les videurs en particulier) ont l’air de s’être un peu trop inspirés de la salle de la rue Oberkampf et la sonorisation laisse globalement à désirer.

Musicalement parlant, on vit tout d’abord Komori, artiste qu’on avait apprécié il y a quelques mois lors d’une après-midi à l’éof (il se faisait appeler Kow-Mori à l’époque). Nous ne pûmes malheureusement pas apprécier pleinement sa prestation puisqu’il se vit au dernier moment intégré à une installation avec laquelle il n’avait rien a voir. Du coup, on eut droit à un mélange étrange que l’on préfère oublier, en espérant revoir Komori dans de meilleures conditions.

Vint ensuite le tour de Köhn (on regrettera, au passage, que les artistes enchaînent leurs sets, sans interruption, ne laissant pas aux spectateurs le temps de les applaudir). Ne l’ayant pas vu à Bruges pour cause de passage trop tardif, cela faisait plus d’un an (depuis l’Infamous Labels consacré à (K-RAA-K)³) que l’on avait pas apprécié le projet électronique de Jürgen de Blonde. Alternant morceaux expérimentaux et titres mélodiques, Jürgen de Blonde nous offrit un bon concert, plutôt tendu au départ avec abondance de nappes saturées, s’allégeant par la suite avec l’intégration de petites pièces électro-ludiques proches de celles que peuvent faire son compatriote Benjamin Franklin.

François Bousquet
le 11/11/2002

À lire également

09/11/2002
Festival ConneXe 02 (...)
(Maison des Métallos)
17/08/2002
Festival Bruges 2002 (...)
(Stubnitz)
Köhn
Kreis Plön
((K-RAA-K)3)
V/A
For Friends
(Morr Music, Tomlab)