Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse 2005 - Reprise du Palmarès

 date

du 11/03/2005 au 20/03/2005

 salle

Nouveau Latina,
Paris

 tags

Nouveau Latina

 liens

Nouveau Latina

 dans la même rubrique
du 30/05/2019 au 09/06/2019
Quinzaine des Réalisateurs 2019 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)
du 25/01/2019 au 03/02/2019
Festival Premiers Plans d’Angers 2019 - Reprise du Palmarès
(Forum des Images)
du 20/11/2018 au 27/11/2018
Festival des 3 Continents 2018 - Reprise du palmarès
(Cinémathèque Française)
du 24/05/2018 au 03/06/2018
Quinzaine des Réalisateurs 2018 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)

Comme tous les ans, le cinéma Le Latina propose la reprise de deux films primés lors des Rencontres d’Amérique Latine de Toulouse. Suivant de très près le développement du cinéma sud-américain depuis une bonne quinzaine d’années, révélant de manière récurrente des talents principalement argentins ou brésiliens, ce festival a mis en place, il y a quatre ans, une aide à la post-production, en collaboration avec le festival de San Sebastian : « En construcción ». Les films sont ainsi présentés dans une version non définitive dans l’une ou l’autre des manifestations avant de bénéficier d’une subvention et d’être projeté, fini, à l’autre festival. Preuve du bien-fondé d’une telle entreprise, les deux films que Le Latina nous présentait ce soir avaient bénéficié de cette aide.

Grand Prix « Coup de Cœur » du festival, Sumas y restas narre l’histoire de Santiago, architecte colombien à la situation bien installée, propriétaire d’une belle maison avec femme et enfant, mais qui va devoir, pour continuer à décrocher des contrats, se compromettre dans le trafic de cocaïne et son exportation vers les États-Unis. Présentant les différents intervenants du trafic dans une description quasi-artisanale, tellement précise qu’elle en devient presque burlesque, le Colombien Victor Gaviria, nous fait également rapidement prendre conscience de l’importance prise par la drogue dans l’économie de son pays (bien que l’action se déroule il y a vingt ans) et du fait que tout passe par ce trafic. Si, par ailleurs, les relations entre Santiago et sa famille auraient pu être davantage exploitées et les interrogations « éthiques » du héros plus développées, Sumas y restas n’en demeure pas moins un film noir plutôt probant.

Arrivé à Toulouse doté d’une réputation flatteuse (Grand Prix à Buenos Aires et à Belfort), Parapalos y reçut le Prix Découverte de la Critique française. Troisième film de l’Argentine Ana Poliak, ce long-métrage met en scène un ramasseur de quilles (le « parapalos » du titre), installé derrière les panneaux de bois d’un bowling, chargé, en l’absence de système automatique, de replacer les quilles et de renvoyer les boules. Film profondément ascétique, presque mutique, Parapalos passe de la chambre que le héros partage avec sa sœur au bowling, en plans fixes, cadrant très souvent le personnage de face, laissant ses interlocuteurs de dos ou hors champ. Fort peu probant dans les scènes dans sa chambre où les rapports avec sa sœur n’apportent pas grand chose, le film se fait, en revanche, très convaincant dans les scènes au bowling où le héros échange avec des collègues tous plus fantasques les uns que les autres. Narrant le quotidien par le biais de la répétition métronomique des situations et gestes, Parapalos entraîne le spectateur dans une forme de lassitude captivante, flirtant sans cesse avec son ennui sans jamais véritablement y tomber. Ne portant, en outre, aucun jugement moral (le personnage semble plutôt content de son job) et se gardant, dans le même temps, de toute complaisance (via une dénonciation, en creux, de l’aliénation du travail), ce film, bien que difficile d’accès, finit par emporter l’adhésion.

François Bousquet
le 22/03/2005

À lire également

du 19/03/2010 au 28/03/2010
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)
du 20/03/2009 au 29/03/2009
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)
du 17/03/2006 au 26/03/2006
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)
du 24/11/2012 au 02/12/2012
EntreVues - Festival (...)
(Nouveau Latina)