Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse 2006 - Reprise du Palmarès

 date

du 17/03/2006 au 26/03/2006

 salle

Nouveau Latina,
Paris

 tags

Nouveau Latina

 liens

Nouveau Latina

 dans la même rubrique
du 26/05/2016 au 05/06/2016
Quinzaine des Réalisateurs 2016 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)
du 22/01/2016 au 31/01/2016
Festival Premiers Plans d’Angers 2016 - Reprise du Palmarès
(Forum des Images)
du 28/11/2015 au 06/12/2015
EntreVues - Festival International du Film de Belfort 2015 - (...)
(Cinémathèque Française)
du 22/11/2014 au 30/11/2014
EntreVues - Festival International du Film de Belfort 2014 - (...)
(Luminor Hôtel de Ville)

Comme de coutume, rendez-vous était pris au Latina pour le mardi suivant la clôture des Rencontres d’Amérique Latine afin d’y voir deux des films primés. Cette année, le festival toulousain, à l’image de ce qu’on avait déjà pu constater aux Trois Continents de Nantes en novembre dernier, fit la part belle, outre le traditionnel vivier argentin, au cinéma chilien avec deux films en compétition (sur sept au total). Reflet de cette vitalité, c’est un de ces deux-ci, La Sagrada Familia, qui reçut la plus haute distinction du palmarès : le Grand Prix « Coup de Cœur ».

Également récipiendaire du prix de la FIPRESCI, ce premier film de Sebastián Campos se tient pendant les trois derniers jours de la semaine sainte, au bord de la mer, où des parents s’apprêtent à recevoir la petite amie de leur fils d’une vingtaine d’années qu’il souhaite, par ailleurs, présenter à trois de ses camarades dont une amie d’enfance qui semble éprise de lui de longue date. Si le dénouement s’avère prévisible dès le premier quart d’heure, le réalisateur y parvient après des détours et mini-fausses pistes qui rendent le film nettement plus intéressant que ce qu’il aurait pu être. À ce titre, l’éviction assez rapide de la mère (appelée à aller à Santiago voir une amie dont le mari vient d’avoir un accident) permet de contourner l’Œdipe, dont le traitement aurait été trop aisé et trop attendu, comme les sempiternels dégagements sur le conflit inter-générationnel (le père se plaçant sur un autre terrain). Par ailleurs, les discours et attitudes gentiment libertaires du groupe de jeunes gens (défiance à l’égard de la religion, athéisme, homosexualité, prise de drogues), si elles paraissent peu transgressives à nos yeux, témoignent, dans un pays à la forte tradition catholiques, d’une « prise de risque » non négligeable. Ainsi, La Sagrada Familia, qui avait bénéficié du programme « En Construccion » mis en place par les festivals de Toulouse et San Sebastian, échappe assez savamment à toutes les embûches qui se dressaient sur son chemin pour constituer, en définitive, un film tout à fait intéressant.

Ce ne fut malheureusement pas le cas de l’autre film projeté ce soir : La Suerte esta echada de l’Argentin Sebastián Borensztein, qui s’est vu attribuer le Prix Découverte de la Critique Française et celui des Cheminots Cinéphiles. S’attachant à un personnage réputé porter la poisse, ce premier film s’épuise en gags souvent ratés, situations dégoulinantes de guimauve, scènes s’étirant en longueur et morales où abondent truismes et platitudes (« La vie n’est pas une question de chance que l’on a bonne ou mauvaise, elle est ce qu’on a décidé d’en faire », « Il faut rester optimiste malgré les aléas de la vie », c’est beau comme du Père Fouras…). Même Gaston Pauls, apprécié dans son rôle de faux candide dans Les Neuf Reines, peine à donner consistance au rôle du frère du héros. Bref, à tout prendre, sur un argument peu éloigné, on préférera La Chèvre de Francis Weber ; c’est dire le niveau…

Date de sortie :
- La Sagrada Familia : 24 janvier 2007

François Bousquet
le 27/03/2006

À lire également

du 18/03/2011 au 27/03/2011
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)
du 19/03/2010 au 28/03/2010
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)
du 26/11/2011 au 04/12/2011
EntreVues - Festival (...)
(Nouveau Latina)
du 20/03/2009 au 29/03/2009
Rencontres Cinémas d’Améri
(Nouveau Latina)