Saito Koji

Beautiful

(SEM label)

 date de sortie

00/03/2009

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal

 appréciation

 écouter

1 extrait (Flash)

 tags

Ambient / Minimal / Saito Koji / SEM label

 liens

SEM label

 autres disques récents
Thomas William Hill
Grains Of Space
(Village Green)
Astrïd
A Porthole (I)
(Gizeh Records)
Eyolf Dale & André Roligheten
Departure
(Edition Records)
Tim Hecker
Anoyo
(Kranky)

Quatrième référence du label SEM, mais aussi quatrième découverte avec aujourd’hui le travail du japonais Saito Koji qui n’en est pas à son premier essai. On remarquera également une rupture au niveau packaging, abandonnant ici le classique digipack au profit d’un boitier transparent en plastique souple simplement affublé d’un autocollant noir avec le nom de l’artiste. Transparence et minimalisme, deux qualificatifs pour décrire le packaging, mais qui conviennent également à la musique du Japonais.

Beautiful ne contient qu’une seule pièce, portant le même titre que l’album, d’une durée de 43mn. Une durée apparemment exceptionnelle qui est chose commune chez Saito Koji. On trouve en partie ses précédentes productions chez Kesh Recordings, le label de Simon Scott, au format numérique et donc libéré de toute contrainte temporelle. Ainsi son album Theme alignait déjà cinq titres dont trois de 42-43mn, avec toujours une ambient lumineuse, oscillante, faite de croisement de nappes et drones. Le Japonais compose essentiellement à la guitare, mais ajoute parfois quelques claviers ou field recordings, en particulier sur son album Mizuumi.
Difficile de savoir précisément quels sont les instruments impliqués dans Beautiful, tellement les effets, reverb notamment, tendent à noyer l’ensemble dans un flux incessant de nappes brumeuses desquelles quelques rayons de soleil tentent de s’extirper. C’est le piano, seul instrument vraiment perceptible, qui joue ce rôle, tintement de notes pour une mélodie lumineuse et répétitive. Une répétition à l’extrême, 43mn d’une même mélodie, lente, lancinante, qui selon l’auditeur et l’humeur du moment provoquera ennui, finira par passer inaperçue comme une simple musique d’ambiance, ou permettra de plonger dans un état de contemplation, ce qui semble être le but de l’album.

Beautiful est sensé nous amené à un état de béatitude, mais on y parviendra malheureusement jamais, restant dans les cases ennui ou sourdine. Il s’agit ici d’un premier essai au piano, mais on préfèrera ses précédents travaux, plus abstraits.

Fabrice ALLARD
le 26/08/2009

À lire également

Alexandre Navarro
Black Bird EP / Desert EP
(SEM label)
Koutaro Fukui
Gently Touching The Conception
(SEM label)
Alexandre Navarro
Loka
(SEM label)
Alexandre Navarro
Arcane
(SEM label)