Nils Frahm

Wintermusik

(Sonic Pieces)

 date de sortie

25/05/2009

 genre

Classique

 style

Néo-Classique

 appréciation

 tags

Néo-Classique / Nils Frahm / Sonic Pieces

 liens

Sonic Pieces
Nils Frahm

 autres disques récents
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)

L’histoire de cet album débute en octobre 2007, un samedi pluvieux, et Monique Recknagel, responsable de Sonic Pieces a du mal à se décider pour aller voir un concert de F.S.Blumm dans un lieu qu’elle ne connait pas. Finalement elle fait le déplacement, parcourt la rue de long en large à la recherche de ce lieu improbable. Une première partie décevante, puis un jeune homme s’installe au piano pour un deuxième set. Un cours concert, une vingtaine de minutes, bouleversant. Il fallait qu’elle sache qui était ce jeune prodige. Il s’agissait de Nils Frahm.

A peu de choses près, c’est un peu ce que l’on a vécu au printemps dernier, si ce n’est que c’est déjà pour découvrir ce jeune allemand que l’on faisait le déplacement aux Instants Chavirés, alors qu’il assurait la première partie de Peter Broderick. Envie de le découvrir en live avant même de pouvoir écouter ce Wintermusik. Il s’agit d’un mini-album d’une trentaine de minutes contenant trois pièces enregistrées les 21 et 22 décembre 2007, originellement prévues pour être un cadeau de Noël pour sa famille et ses amis. Difficile de faire plus intime.
Nils Frahm se produisait seul au piano aux Instants Chavirés. Il est également seul ici, mais enrichit ses pièces de célesta (percussion à clavier proche du glockenspiel) et orgue. L’album s’ouvre en douceur avec Ambre, une courte pièce de piano délicat aux phrases mélodiques répétitives, aux accents accrocheurs, petit à petit rejoint par quelques tintements de célesta, comme des gouttes de pluie. On aborde ensuite le gros morceau avec les 17mn de Tristana. Si l’on en doutait encore, la douceur de la musique de Nils Frahm semble cacher une certaine gravité, mais une gravité apaisée, comme le plaisir que l’on peut prendre à se laisser envahir par la mélancolie. On a ici l’impression de regarder un paysage à travers une vitre sur laquelle bat la pluie alors que le temps semble s’être arrêté, porté par la douceur des nappes d’orgue que l’on confondrait avec un accordéon, inquiété par quelques graves élans, toujours produit par l’orgue qui évoque ici un basson tandis que les notes de piano défilent, inlassablement, comme autant de perles. Délicat, fin, précieux, précis, chaque variation de tempo ou d’intensité sont là pour nous faire passer par différents sentiments, avec toujours la même beauté.
Comme pour alléger le ton, Nils Frahm adopte un tempo plus soutenu sur Nue, et des changements de rythme qui apportent une certaine légèreté, faisant penser parfois à une berceuse de boite à musique.

Quelques mots enfin sur le packaging, puisque Sonic Pieces n’est pas un label en soi. C’est avant tout une petite structure qui réalise des packagings pour CD, DVD, vinyles, fait main. Il va donc de soit que Wintermusik bénéficie du même traitement avec un emballage fait main, limité à 333 exemplaires, numérotés. Une musique d’une beauté infinie, un objet de collection, Wintermusik est tout simplement indispensable.

Complément au 10/09/2009 : la première édition est déjà épuisée auprès du label, mais peut être trouvée auprès de quelques mail orders, dont Norman Records. Une nouvelle édition de 500 exemplaire est prévue, le packaging sera légèrement plus light.

Fabrice ALLARD
le 29/08/2009

À lire également

F.S. Blumm & Nils Frahm
Music For Lovers Music Versus Time
(Sonic Pieces)
Greg Haines
Until The Point Of Hushed Support
(Sonic Pieces)
10/05/2009
Peter Broderick / Nils
(Instants Chavirés)
Deaf Center
Recount
(Sonic Pieces)