Nest

Retold

(Serein / Import)

 date de sortie

31/01/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Néo-Classique

 appréciation

 écouter

11 extraits (Flash)

 tags

Ambient / Néo-Classique / Nest / Serein

 liens

Serein
Nest

 autres disques récents
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)
Maps And Diagrams
Azurescens
(Handstitched* Recordings)

Nous avions beaucoup parlé du netlabel Serein en 2006-2007, années de forte activité de la structure galloise qui semblait s’être éteinte en 2008. Et puis courant 2009 on apprenait le retour de Serein, annonçant de prochaines sorties physiques. Retold est ainsi le premier CD du label, une version longue en quelque sorte du EP que Serein avait sorti en 2007 en format numérique et CD-R.

Nest est un duo composé de Otto Totland et Huw Roberts. Afin de replacer ces noms, le premier est la moitié de Deaf Center, le second est le boss de Serein, les deux hommes étant à l’origine du label Miasmah, maintenant géré par Svarte Greiner. Retold reprend donc les six morceaux de Nest EP de 2007, annoncés comme remasterisés, en commençant par Lodge, dominé par le piano et intégrant de subtiles effets et bruitages électroniques. A l’image d’un Max Richter, Nest se situe franchement dans une veine néoclassique, habitée par une électronique discrète, fantomatique, contribuant à une certaine profondeur, presque menaçante sur les mélodies aux consonances asiatiques du magnifique Kyoto, joué sur une harpe galloise. Difficile de ne pas imaginer des images sur cette musique parfois éminemment cinématographique (Marefjellet) à laquelle s’ajoute une dimension orchestrale sur Cad Goddeu.
Au fil des morceaux, la musique du duo s’enrichit, se fait plus amples et moins minimaliste. Nappes de cordes ou de cuivres, importance de l’électronique, percussions et grelots sur Trans Siberian tendent à mettre au second plan l’aspect néoclassique de la musique de Nest au profit d’une ambient tantôt profonde et menaçante (The Helwick), tantôt épique quand nappes et chœurs jouent de concert (Far From Land). Suivant cette logique, l’album se termine par une ambient polaire avec Amroth, composé de nappes oscillantes et textures grésillantes, frottements, coups lointains et légers bruitages, plus proche ici de ce que peut proposer Biosphere.

Retold est un excellent album entre ambient et néoclassique, entre tradition et recherche sonore, à conseiller notamment aux fans de Brian Eno ou Harold Budd.

Fabrice ALLARD
le 14/03/2010

À lire également

Brambles
Charcoal
(Serein)
The Balustrade Ensemble
Renewed Brilliance
(Serein)
Strië
Struktura
(Serein)