The Go Find

Everybody Knows It’s Gonna Happen Only Not Tonight

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

05/02/2010

 genre

Rock

 style

Pop

 appréciation

 écouter

2 RealAudio complets

 tags

Morr Music / Pop / The Go Find

 liens

The Go Find
Morr Music

 autres disques récents
Haythem Mahbouli
Catching Moments In Time
(Schole)
Tomotsugu Nakamura
Monologue
(Audiobulb)
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)

On n’évoque pas suffisamment souvent, dans ces lignes, les communiqués de presse, ces textes que le label ou distributeur s’évertue à écrire pour chaque sortie, nous la présentant comme le meilleur enregistrement de son auteur et donnant le sentiment que le disque que l’on s’apprête à écouter va révolutionner notre approche de la musique. Si personne (de celui qui écrit ledit communiqué à celui qui le lit, en passant par celui qui en est l’objet) n’est dupe de cette prose promotionnelle obligée, elle donne parfois lieu à de savoureuses phrases. Pour Everybody Knows It’s Gonna Happen Only Not Tonight, troisième album de The Go Find, on nous annonce un « son apaisant et attirant », semblable au « son que font vos céréales du matin au contact du lait » (mais c’est bien sûr !).

Plus sérieusement, dans la foulée de Stars on the Wall paru il y a trois ans, Dieter Sermeus s’entoure d’un groupe pour interpréter ses morceaux, préférant ainsi se concentrer sur les instrumentations et les accointances entre les cinq membres de la formation plutôt que de saouler l’auditeur d’effets (vocoder, saturations) qui plombaient son premier album. Résultat : une pop directe, plutôt sympathique, aux refrains gentiment accrocheurs, rejoints par une trompette (le morceau-titre) ou une guitare plus nerveuse (Lottery Man) ou, pour la partie chantée, la jeune Karo (One Hundred Percent) et Lies Lorquet (Just A Common Love). À côté de cela, le Belge livre également quelques ballades traitant (qui l’eut crût ?) de déceptions amoureuses (Love Will Break Us Up).

Dans celles-ci comme dans les morceaux plus enlevés, on continuera de déplorer la présence de quelques scories et facilités mais il s’agit cependant de reconnaître que de disque en disque, The Go Find progresse ; certes à tous petits pas, mais progresse quand même.

François Bousquet
le 19/03/2010

À lire également

Fenster
The Pink Caves
(Morr Music)
Isan / Styrofoam / The Go-Find
Morr Music Japan Tour 2004
(Morr Music)
Christian Kleine
Valis
(Morr Music)
Ms. John Soda
While Talking (Ep)
(Morr Music)