Ariane Michel : Paléorama

 date

du 08/04/2010 au 12/05/2010

 salle

Fondation d’entreprise Ricard,
Paris

 appréciation
 tags

Ariane Michel / Fondation d’entreprise Ricard

 liens

Fondation d’entreprise Ricard

 dans la même rubrique
du 27/02/2019 au 27/05/2019
Ellsworth Kelly : Fenêtres
(Centre Pompidou)
du 08/02/2019 au 07/04/2019
Georges Rousse : Polygones
(Musée Dobrée)
du 18/01/2019 au 31/03/2019
Des attentions
(Crédac)
du 24/01/2019 au 09/03/2019
Mimosa Echard / Shanta Rao : Pulpe
(Galerie Édouard-Manet)

Vidéaste (notamment primée au festival du documentaire de Marseille pour l’un de ses longs-métrages), Ariane Michel se montre très présente en ce printemps 2010. En effet, outre cette monographie à la Fondation Ricard, l’Espace Croisé, centre d’art contemporain de Roubaix, l’a accueillie jusqu’au 17 avril et sa galerie, Jousse Entreprise, l’expose depuis le 29 de ce même mois. À la Fondation d’entreprise Ricard, on assiste à une courte présentation de travaux, mus par une volonté de détourner le regard, afin que le spectateur ne soit pas juste celui qui regarde, mais aussi celui qui est acteur de l’œuvre, voire regardé par le sujet de celle—ci.

JPEG - 40.2 ko
La Ligne du Dessus
(courtesy Ariane Michel & Jousse Entreprise)

Cette idée de renversement de la perspective est plutôt séduisante de prime abord, conduisant la Parisienne à travailler sur le positionnement de ses sujets d’étude comme dans la photographie 72° 26’ 37" N / 107° 15’ 54" E, avec cette vue d’hublot amenant à se demander qui regarde qui. Cependant, on demeurera majoritairement très extérieur à la production d’Ariane Michel, trop éloigné d’un sujet montré en majesté (les quatre grands écrans de La Ligne du Dessus formant un quadriptyque vidéo filmant des chevaux mongols au milieu d’immenses steppes) ou trop mis en condition par un dispositif scénographique (La Cage Jarkov, caisse de stockage en pin à l’intérieur duquel est projeté un film attaché au travail d’un paléontologue décongelant un mammouth au sèche-cheveux).

JPEG - 34.9 ko
Les Lutétiens
(courtesy Ariane Michel & Jousse Entreprise)

En revanche, quand elle nous présente un aquarium avec des pierres issues du bassin parisien et des escargots aquatiques (probablement de la même provenance), on perçoit quelque chose de plus familier. Même sentiment plus loin, à la vue de la série Les Ancêtres, portraits d’ossements préhistoriques aux formes anthropomorphiques et singulières qui parviennent à casser cette trop grande distanciation que l’on peut regretter par ailleurs.

François Bousquet
le 01/05/2010

À lire également

du 15/11/2011 au 23/12/2011
Guillaume Leblon : (...)
(Fondation d’entreprise)
du 18/11/209 au 19/12/2009
Guillaume Janot : Ecostre
(Fondation d’entreprise)
du 10/01/2012 au 11/02/2012
Au loin, une île !
(Fondation d’entreprise)
du 15/01/2019 au 23/02/2019
Poésie Prolétaire
(Fondation d’entreprise)