Chemins

cdr #1

(Autoproduit)

 date de sortie

22/11/2009

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone / Improvisation

 appréciation

 écouter

Let’s let the grass grow over it (extraits, Flash)

 tags

Ambient / Autoproduit / Chemins / Drone / Improvisation

 liens

Chemins

 autres disques récents
T’ien Lai
RHTHM
(Monotype Records)
Chihei Hatakeyama
Mirage
(Room40)
Lärmheim
Cent Soleils
(Autoproduit)

Un certain mystère entoure ce EP puisque l’on ne sait rien des artistes qui sont derrière ce projet, si ce n’est leur origine finlandaise d’après une adresse postale à Helsinki. On devine qu’il s’agit d’un groupe d’après l’adresse de leur blog, mais impossible de savoir combien ils sont... Pour couronner le tout, ce premier EP initiant certainement une longue série (déjà 3 sorties en 6 mois) est édité par le groupe lui-même, ce qui empêche toute affiliation immédiate avec un label ou d’autres artistes.

Ce premier volet sobrement intitulé cdr #1 contient une seule piste de 23mn qui nous semble d’abord faire part à l’improvisation si l’on se fie aux percussions acoustiques, flottantes mais régulières, très vites habillées d’un drone doux, enveloppant, et de ponctuations concrètes. Le sentiment que dégage cette musique est ambigu avec une impression de douceur générale sur fond de friche industrielle, cette composante prenant parfois le devant alors que les nappes cessent et que des bruitages acoustiques et mécaniques prennent le dessus, un peu comme si le vent faisait tourner un mobile.
L’alternance se fait naturellement au fur et à mesure que les différentes strates (nappes, drone, bruitages concrets, field recordings) apparaissent puis s’effacent, passant alors par une étapes plus organique, animale, avec des frétillements évoquant des bruitages d’insectes avant de laisser une dernière fois la place aux percussions improvisées et drones de guitare. Let’s let the grass grow over it, titre de l’unique morceau, forme donc une boucle dans laquelle la nature s’invite et s’installe au milieu des instruments.

Mystérieux et envoûtant, cette première sortie de Chemins laisse présager de belles surprises à venir. On reviendra sur ce projet dans quelques semaines avec le cdr #2. Par ailleurs, s’agissant de CDR, le groupe annonce qu’il s’agit d’une édition illimitée, une façon de se démarquer quand la norme semble être devenue l’édition limitée.

Fabrice ALLARD
le 02/05/2010

À lire également

Chemins
cdr #5
(Autoproduit)
Chemins
Impasse #1
(Autoproduit)
Chemins
cdr #4
(Autoproduit)
Chemins
cdr #2
(Autoproduit)