Fred Bigot

Mono/Stereo

(Holy Mountain / Differ-ant)

 date de sortie

00/01/2010

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal / Techno

 appréciation

 tags

Ambient / Electronicat / Fred Bigot / Holy Mountain / Minimal / Techno

 liens

Fred Bigot
Holy Mountain

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Quelle surprise de retrouver Fred Bigot sur ces pages, lui que l’on suivait assidument en 1999-2001 alors qu’il officiait sous le nom de Electronicat. Une électronique minimale, des grooves implacables, et une approche rock revendiquée, de plus en plus apparente au fil des années, passant à la guitare, intégrant du chant, et collaborant plus récemment avec Miss Le Bomb. C’est aussi pour cela que l’on s’était éloigné d’Electronicat, n’y retrouvant plus ce que l’on aimait alors. La surprise tient ici au fait que Mono/Stereo est en fait une compilation qui permet de retrouver pour moitié, des morceaux uniquement publiés en vinyle en 1999-2000 et par ailleurs quelques inédits.

Ceux qui comme nous ont craqué sur l’album éponyme d’Electronicat paru en 1999 chez Noise Museum retrouveront ici tout le charme de cette musique principalement basée sur une boite à rythme, des filtres et une distorsion. Minimalisme musical également puisque les morceaux composés à cette époque se limitaient presque à des boucles de basses entêtantes et hypnotiques, jouant pendant 7-8mn sur un jeu de filtres permettant de faire varier tonalité et granularité.
On retrouve donc ici les deux pistes du 12" Mono / Stereo publié en 2000. Rythme granuleux que des filtres viennent comme par magie transformer en basses ronronnantes, avec en plus sur Stereo un simple et joli effet consistant à faire passer le son de gauche à droite pendant tout le morceau, ajoutant une dimension psychédélique à cette musique. On passe ensuite à Binary Side / Ternary Side, deux pièces datant de 1999 sur lesquelles on retrouve le même type de son. Comme suggéré dans les titres, le Français joue ici sur des variations de tempo et les boites à rythmes sont plus apparentes. Pour rester dans le ton, on enchaînera avec LR_YZ datant de 2001, et déjà publié quant à lui sur la compilation Music for dream machine du label français Optical Sound. On y retrouve les éléments précédemment cités, appliqués avec une rigueur mathématique, entêtante.
Parmi les quatre inédits, on trouve d’abord Chant, une courte introduction à l’album qui permet d’entrer en douceur dans l’univers de Fred Bigot, et Symmetriad qui termine l’album de belle manière en mêlant ses pulsations de basses retenues à des nappes graves et tourbillonnantes. Une intéressante variation aux travaux réalisés sur la période 1999-2001. Mais la véritable surprise se situe au niveau de Extinction et Outside, deux pièces de 10mn que l’on situera au niveau d’une ambient expérimentale. Une série de bruitages spatiaux, des ronronnements, souffles, sifflements de machines et interjections bruitistes, ceux-ci se révélant plus imagés sur Outside, semblant imiter des chants et frétillements d’insectes une nuit d’été à la campagne.

Si le fait de retrouver ces deux vinyles au format CD justifie déjà l’achat de ce Mono/Stereo version numérique, les compléments permettent selon les titres de prolonger le trip hypnotique ou de découvrir une autre facette de l’artiste.

Fabrice ALLARD
le 12/06/2010

À lire également

Tennis
Furlines
(Bip-Hop)
28/03/2000
Electronicat + Cécile (...)
(Batofar)
22/05/2001
Electronicat - Lena
(Pop In)
22/10/2010
Festival VisionSonic (...)
(Mains d’Oeuvres)