Ken Camden

Lethargy & Repercussion

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

29/03/2010

 genre

Rock

 style

Psyché Rock

 appréciation

 tags

Ken Camden / Kranky / Psyché Rock

 liens

Kranky
Ken Camden

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Membre d’Arco Flute Foundation et de Meisha (groupes ayant sorti des disques sur The Music Fellowship), Ken Camden passe à l’épreuve solo. Pour ce faire, on ne sera pas surpris de le retrouver sur Kranky, label qui, comme le premier nommé, sait se faire l’hôte d’expérimentations entre psyché-rock et free-folk. Seul intervenant d’un album (pour l’instant ?) uniquement disponible en vinyle, le musicien de Chicago en profite pour superposer des boucles aux évidentes visées hypnotiques : mélodie claire et aigue (Birthday), accords traités avec ces sonorités caractéristiques et ces réverbérations classiques (Raagini Robot, New Space), guitare légèrement saturée (In Your Ears). Cependant, rapidement, on se rend compte qu’une fois le dispositif mis en place, les sept ou huit minutes de chaque titre s’égrènent sans véritablement proposer quelque chose d’autre. Et quand Camden arpente des sentiers ostensiblement ambient (Jupiter), les mêmes causes produisent les mêmes effets et le schéma initial se répète, sans décoller.

Alors, évidemment, le style impose de prendre son temps, de se laisser pénétrer par la musique et gagner par l’impression tourbillonnante des boucles ; mais rien n’interdit non plus, par exemple, d’échafauder une structure un peu plus riche au fur et à mesure du déroulé du morceau ou de faire disparaître certains des éléments initialement présents. Et, de fait, quand Ken Camden fait le choix de laisser sa guitare affectée d’une distorsion aller et venir, l’ensemble prend corps et les huit minutes de Raga prennent alors tout leur sens. Voici donc la voie qu’aurait peut-être du davantage poursuivre l’États-unien. Parions que ce sera le cas sur son prochain album.

François Bousquet
le 22/06/2010

À lire également

Felix
Oh Holy Molar
(Kranky)
Benoit Pioulard
Hymnal
(Kranky)
Stars of the Lid
The Tired Sounds of...
(Kranky)
Windy & Carl
We Will Always Be
(Kranky)